Les Antilles misent sur la banane sans pesticides - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/02/2014 à 21h30 par Jacky.


LES ANTILLES MISENT SUR LA BANANE SANS PESTICIDES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les Antilles misent sur la banane sans pesticides

 

La Guadeloupe et la Martinique fournissent 40 % du marché français. Avec la Flhorban 925, une banane « durable », les producteurs veulent tourner le dos au scandale du Chlordécone, un pesticide cancérigène.

Nom de code : la Flhorban 925. Sera-t-elle l'arme de « reconquête massive » des producteurs de bananes de Martinique et de Guadeloupe ? Cette banane hybride, sans OGM, est censée résister au cercosporiose, un champignon qui ravage les plantations. Il ne sera plus besoin de traiter les bananeraies au fongicide.

Problème : la Flhorban ne sera pas sur les étals avant 2017. « On a lancé la production sur 10 ha. Avant de lancer la production à grande échelle, il faut voir si elle plaît au consommateur », explique Philippe Ruelle, directeur général de l'Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN).

 

 

Banane miracle

Du coup, mardi, sur le stand des Antilles, hall 7.2 du Salon de l'agriculteur, les producteurs ont fait goûter aux visiteurs leur banane miracle. À charge pour ces derniers de la noter. Plus petite, plus acidulée, elle n'a pas déplu.

(...)

« On devait donner une bonne raison à l'Europe de nous aider. On cherche à se démarquer des concurrents qui utilisent massivement les pesticides... »

 

 

Les producteurs lancent un plan sur cinq ans. De 2008 à 2013, ils utilisent de nouvelles pratiques culturales plus respectueuses de l'environnement ; mettent en place des rotations culturales avec des plantes fourragères, des cannes à sucre ; utilisent des couverts végétaux pour limiter les mauvaises herbes. « On a réduit 50 % des pesticides en cinq ans. »

L'UGPBAN crée aussi un institut technique tropical pour développer la recherche variétale. « Nous avons recroisé d'anciennes variétés pour créer la Flhorban 925. » Avec elle, les producteurs antillais espèrent obtenir un jour une banane reconnue par un label de qualité.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de entreprises.ouest-france.fr, relayé par SOS-planete

 

L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. Napoléon 1er

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Rédaction entreprises.ouest-france.fr

Source : www.entreprises.ouest-france.fr