Les "anti-viande" se mobilisent ce week-end en France et à l'étranger - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/04/2010 à 20h07 par Phil.


LES "ANTI-VIANDE" SE MOBILISENT CE WEEK-END EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les "anti-viande" se mobilisent ce week-end en France et à l'étranger

Conférences dans les bars sur la souffrance des animaux de boucherie, "actions barquette" où une personne sous cellophane prend la place d'un rôti, marches: plusieurs villes en France et à l'étranger vont être le théâtre ce week-end d'actions de groupes pour l'abolition de la viande.

"A Paris, Lille, Nantes, Montpellier mais aussi en Italie et notamment en Allemagne, de nombreuses personnes uniront leur voix pour les animaux opprimés exprimant l'idée que nos sociétés doivent abolir le meurtre des animaux aux fins de consommer leur chair", explique le "Mouvement pour l'abolition de la viande".

"La manifestation réunira des individus isolés et des militants associatifs", indique Estiva Reus du site http://abolir-la-viande.org.

"Notre but est de familiariser le public avec l'idée que l'abolition de la viande est un horizon raisonnable pour résoudre l'énorme problème de la souffrance animale engendrée par l'élevage et la pêche", ajoute-t-elle. "La viande et le poisson, ce sont des produits dont on peut se passer".

A l'origine, le mouvement pour l'abolition de la viande se rattache au mouvement dit "de libération animale" ou "des droits des animaux" qui remet en cause la plupart des usages que les humains font des animaux (alimentation, expérimentation, divertissement, fourrure, etc.) et qui grandit au niveau international depuis les années 1970, selon Estiva Reus.

Depuis 2005 en France, les anti-viande font leur "coming out" en exprimant publiquement la nécessité d'abolir la viande, en multipliant les événements locaux, nationaux et à l'échelle mondiale.

Végétalienne militante, Sara Fergé, "refuse de manger tous les animaux, y compris les huîtres car ce n'est pas moral". Selon elle, 2 % de la population française est végétarienne.

De nombreuses associations de défense des animaux, à l'instar de L214 dont l'antenne parisienne participera au mouvement ce week-end, s'infiltrent régulièrement dans les abattoirs pour mener des enquêtes sur les conditions d'abattage.

En 2009, L214 a mené une enquête, en caméra cachée, dans plusieurs élevages intensifs de lapin en France. "Les images montrent des lapereaux rampant sur les grillages, agonisants ou morts écrasés par leur mère", selon l'association. Selon sa propre expression, elle "décrie" aussi la viande pour ses effets néfastes sur l'environnement et son implication dans l'accaparement des ressources par les pays riches au détriment des pays pauvres.

Brigitte Gothière, adhérente de L214, assure "qu'elle a toujours vu des animaux apeurés dans les élevages professionnels et les abattoirs, même quand la réglementation est respectée". "Avons nous le droit de nous arroger la vie des animaux de cette façon ?", s'interroge-t-elle.

Par ailleurs, le 15 mai se tiendront à Lyon et à Milan en Italie des "Veggie families Pride" (fierté familiale végétarienne), un défilé de végétariens et végétaliens qui a lieu en France tous les ans depuis 2001 et en Italie depuis 2008.

Les manifestants entendent aussi dénoncer "le massacre des 55 milliards d'animaux chaque année dans le monde".

Source : un.regard.sur.le.monde.over-blog.com

Information sélectionnée par Phil'

Pour en savoir plus sur la situation planétaire