Les anti-corrida contre-attaquent et interpellent le ministre - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/05/2011 à 21h19 par Mich.


LES ANTI-CORRIDA CONTRE-ATTAQUENT ET INTERPELLENT LE MINISTRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les anti-corrida contre-attaquent et interpellent le ministre

 

Signez la pétition de Terre sacrée

18 923 signatures à ce jour. 5 220 commentaires!

Nous avons droit à la une de mespetitions.com

 

Deuxième lettre à Frédéric Mitterrand, le 12 mai 2011 :

Monsieur le Ministre,

La pétition de notre Association pour l'annulation de l'inscription de la corrida au patrimoine immatériel de la France a recueilli à ce jour 18 923 signatures (1). Et elle n'est qu'une action entreprise en ce sens parmi tant d'autres.

Or votre ministère est resté sourd.

Nous continuons donc nos actions jusqu'à ce que la mise à mort des taureaux camarguais ne côtoie plus la tarte tatin sur la liste de notre patrimoine culturel national.

Cordialement.

Cédric Mercier
Président de Terre sacrée

 

Note de l'unité carbone :
A ce compte-là, prions Berlusconi d'inscrire les combats de gladiateurs au "patrimoine immatériel" de l'Italie. Encourageons l'Iran à inscrire l'excision à son héritage traditionnel. Pressons les archipels d'inscrire la prostitution enfantine à sa culture. Sans chercher plus loin exigeons l'inscription du pâté de chien au "patrimoine immatériel de la France" sous prétexte que nos ancêtres les gaulois élevaient des chiens pour les manger (sic).

 

"Est-ce que ce monde est sérieux ?"

Vidéo de Francis CABREL : Corrida Cliquer ICI

 

Les associations opposées à la tauromachie ont mené en début de semaine une nouvelle action. L'Alliance anti-corrida, présidée par la Nîmoise Claire Starozinski, et cinq autres associations de la protection animale ont diffusé une lettre ouverte dans le quotidien national Le Parisien/Aujourd'hui en France. À travers ce texte, elles demandent le retrait de la corrida à l'inventaire du patrimoine français culturel immatériel.

Depuis le 22 avril, jour de l'annonce officielle de cette inscription à la feria d'Arles, le sujet engendre de nombreuses et vives réactions. Si les aficionados et l'ensemble de la planète taurine se félicitent de la démarche (lire Midi Libre du 28 avril), les “anti” se mobilisent.

À Nîmes, l'Alliance anti-corrida va même plus loin que cette lettre. Avec son avocat Me Ortega, elle demande des comptes au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand. "Il y a énormément de flou autour de cette question. Nous aimerions connaître les motivations qui ont réellement poussé le ministère à intégrer la corrida à cet inventaire et demandons le document de la communication de cette décision."

 

 

La Nîmoise, qui dit avoir vécu cette annonce "comme une catastrophe", s'interroge sur la composition de la commission "indépendante, nous dit-on. Or, lorsque j'observe le nom des membres, je m'aperçois qu'ils ont tous un lien direct avec la tauromachie".

Si ses actions n'obtiennent pas d'écho, l'Alliance se dit prête à saisir le tribunal administratif ou la cour européenne des droits de l'Homme. "Nous ne laisserons pas passer ça", poursuit Claire Starozinski qui reconnaît néanmoins : "Cette inscription ne change rien dans le fond, mais ça confère un certain prestige aux taurins, c'est comme une caution."

 

Un article de Midi Libre

 

Lien corrompu

 

Signez la pétition de Terre sacrée

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Midi Libre