Les Anonymous s'en prennent à nouveau à Monsanto - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/03/2012 à 18h18 par Mich.


LES ANONYMOUS S'EN PRENNENT À NOUVEAU À MONSANTO

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les Anonymous s'en prennent à nouveau à Monsanto

 

Sécurité - Une base de données dérobée au géant américain a été publiée sur Internet pour dénoncer des « attaques répétées contre la santé alimentaire ».

Le groupe d'Anonymous qui mène depuis plusieurs mois l'opération AntiSec a annoncé une nouvelle attaque contre la firme américaine Monsanto. Une base de données, apparemment ancienne, contenant des informations sur la société a été mise en ligne sur Pastebin.

Le collectif de hackers dit s'en être pris à Monsanto pour protester contre les procès intentés aux producteurs de lait biologique qui indiquent sur les étiquettes de leurs produits qu'ils ne contiennent pas d'hormones de croissance.

Car Monsanto a notamment produit ce type d'hormones avant de s'orienter vers les pesticides et les semences OGM. On se souvient également qu'il fut le fournisseur de l'agent orange employée par l'armée américaine durant la guerre du Vietnam.

Une précédente attaque en juillet 2011 contre Monsanto

« Vous avez continuellement introduit des produits nocifs et même mortels dans notre approvisionnement alimentaire sans avertissement, sans précaution, pour votre seul profit », lancent les Anonymous dans leur communiqué en promettant d'autres actions.

Ils avaient déjà visé Monsanto en juillet dernier en saturant son site Internet et en publiant une base de données de 2500 personnes liées à l'agriculture industrielle.

(Eureka Presse)

 

Un article de zdnet.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : zdnet.fr

Source : www.zdnet.fr