Voyage intemporel: Qui sommes-nous? Qu'est-ce que la Vie? La conscience? D'où venons-nous? Où aller?

Les animaux en toute conscience - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/09/2013 à 19h16 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les animaux en toute conscience

 

Darwin affirmait, il y a cent cinquante ans, qu'il n'y a pas une différence de nature mais de degré entre l'homme et les autres espèces animales.

Pourtant, il y a encore quelques décennies, parler chez l'animal de conscience, c'est-à-dire des états supérieurs de l'activité intellectuelle, eût été inconcevable dans les milieux scientifiques.

Il y régnait un climat de «mentaphobie» dénoncé par Donald Griffin, fondateur de l'éthologie cognitive.

Ce temps semble définitivement révolu.

A l'issue d'un congrès à l'université de Cambridge sur le sujet, des scientifiques internationaux renommés, dont Stephen Hawking, ont signé le 7 juillet une Déclaration de conscience des animaux, dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience.

Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques».

Le néocortex n'est donc plus considéré comme indispensable pour penser finement.

Dès 1920, on a démontré que les abeilles utilisent des concepts mathématiques pour indiquer leur butin aux congénères.

Or les insectes ne possèdent pas de cerveau mais des ganglions nerveux, de même que le poulpe, mollusque de génie !

Ces vingt dernières années, une avalanche de découvertes nous a réconciliés avec le règne animal dont nous nous croyions si éloignés.

 

 

Les éléphants coopèrent pour trouver des solutions.

Les rats estiment plus urgent de délivrer leurs congénères enfermés que de déguster des friandises.

Les chimpanzés apprennent à leurs jeunes à fabriquer et à utiliser des outils pour casser des noix.

Les grands singes, les dauphins, les cochons, les éléphants et même les pies se reconnaissent dans un miroir, test classique de la conscience de soi que les enfants ne réussissent pas avant 18 mois.

 

 

Mais les implications ne sont pas uniquement scientifiques.

Elles sont aussi éthiques, juridiques et politiques.

Pourrons-nous continuer de traiter les animaux comme des choses ?

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Pierre Jouventin, publié par liberation.fr et relayé par SOS-planete

 

Un comble ! Manquer d'énergie dans un monde fait de matière, donc d'énergie... c'est comme mourir de soif au bord d'un océan parce qu'on ne saurait pas dessaler l'eau !

Hollande : "50% d'économie d'uranium et de pétrole en 2050". Bien obligé : Il n'y en aura plus !!!

Deviens colibri-lanceur d'alerte pour le Bien de TOUS LES VIVANTS
sans exception

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

 

Auteur : Pierre Jouventin

Source : www.liberation.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.