Les algues de la Garonne radioactives - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/09/2009 à 18h20 par Tanka.


LES ALGUES DE LA GARONNE RADIOACTIVES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les algues de la Garonne radioactives

Information recueillie par Tanka.

Les Amies de la Terre Midi-Pyrénées mettent en cause les services hospitaliers. Rien n'aurait changé depuis 20 ans...

L'association environnementale Les Amies de la Terre Midi-Pyrénées ont trouvé de la radioactivité dans les algues de la Garonne. Tout au long de l'été l'association a fait des prélèvements sur les bords du fleuve. Les échantillons ont été remis aux laboratoires de la Criirad (Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité), experts en recherches sur la radioactivité, qui a rendu la semaine dernière un résultat positif à l'iode 131. L'iode 131 est utilisé dans l'imagerie médicale et le traitement des cancers.

"Les cuves de rétention des centres de traitement sont sous dimensionnées et les rejets des patients ne sont quasiment pas collectés. Il est temps pour les pouvoirs publics de prendre enfin les mesures pour neutraliser cette contamination radioactive", explique Alain Ciekanski président des Amis de la Terre Midi Pyrénées.

Les échantillons contaminés ont été prélevées en aval de la station d'épuration de Ginestous ou les chercheurs ont trouvé des taux de radioactivité entre 40 et 100 % de plus qu'en amont. "Malgré les alertes lancées voici près de 20 ans par les Amis de la Terre ces niveaux de radioactivité en iode 131 sont quasiment les mêmes que ceux que nous avions mesuré au début des années 90", dénonce Alain Ciekanski. L'eau potable à Toulouse, même si elle provient de la Garonne, est récupérée en amont de Ginestous, là où l'iode 131 est quasiment inexistant, d'après les résultats publiés.