Les agronomes doivent faire face aux défis des changements climatiques - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/04/2010 à 12h58 par Tanka.


LES AGRONOMES DOIVENT FAIRE FACE AUX DÉFIS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les agronomes doivent faire face aux défis des changements climatiques

Réchauffement climatique, étalement ur­bain, protection de l'en­vironnement, croissance démographique : les acteurs de l'industrie agroalimentaire doivent sans cesse s'adapter aux différents facteurs qui influent sur la production. Pour se faire, ils comptent sur l'aide des agronomes.

Ces derniers agissent comme des conseillers auprès des fermiers, des cultivateurs et des entreprises agroalimentaires. Ils peuvent exercer différentes spécialités, par exemple travailler en agroéconomie au sein d'une banque qui a des entreprises agroalimentaires comme clients, ou encore oeuvrer en agroenvironnement en veillant au respect des normes environnementales ou en aidant les entreprises à les appliquer.

Les jeunes semblent de moins en moins intéressés par cette profession, selon ce qu'observent les intervenants interrogés par Métro. Pourtant, l'industrie agroalimentaire est l'un des plus importants secteurs de l'économie québécoise. Elle génère des revenus d'environ 36 G$ et emploie 200 000 travailleurs. Le taux de placement des agronomes, quant à lui, avoisine les 100 %.

«On reçoit des appels d'entreprises qui voudraient réserver une cohorte entière!» raconte Luc Cyr, responsable de la promotion à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation de l'Université Laval.

Une industrie en mutation

Ce ne sont pas les défis qui manquent pour les agronomes, qui devront travailler au sein d'une industrie en pleine mutation. «La profession d'agronome permet aux jeunes de relever des défis stimulants, affirme René Mongeau, président de l'Ordre des agronomes du Québec (OAQ). Notre mission est concrète; il faut assurer la sécurité alimentaire de la population.»

L'environnement est l'un des enjeux qui mobiliseront le plus les agronomes au cours des prochaines années. «Le climat se ré­chauffe, et cela a un impact sur la production, explique M. Cyr. J'ai des collègues qui ont vu pour la première fois chez nous des insectes ravageurs vivant habituellement plus au sud. Les agronomes devront aider l'industrie à s'adapter aux nouvelles conditions climatiques.»

Source : journalmetro.com


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire