Les agrocarburants jugés sévèrement par l'Agence européenne pour l'environnement - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/09/2011 à 19h24 par Kannie.


LES AGROCARBURANTS JUGÉS SÉVÈREMENT PAR L'AGENCE EUROPÉENNE POUR L'ENVIRONNEMENT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les agrocarburants jugés sévèrement par l'Agence européenne pour l'environnement

 

Les agrocarburants sont néfastes pour l'environnement selon l'Agence européenne pour l'environnement si on ne tient pas compte du changement indirect d'affectation des sols. Ce qui fait écho à ce que clamaient les associations écologiques depuis longtemps. Se dirige-t-on vers une nouvelle législation sur les agrocarburants ?

Le comité scientifique de l'Agence européenne pour l'environnement (EEA) vient de publier un rapport très critique sur les agrocarburants. Cet avis, attendu de longue date par les associations environnementales, est particulièrement sévère pour un procédé inscrit dans une gestion durable de l'environnement. Or selon l'EEA, agence chapeautée par l'Union européenne, les agrocarburants ne sont pas si verts qu'ils devraient l'être.

Bien sûr, ils font l'objet de vives critiques depuis longtemps et les associations écologistes, notamment, n'ont pas attendu l'avis des experts scientifiques de l'Union européenne pour donner leur opinion sur la question. Ce qu'on reproche aux agrocarburants, c'est de ne pas tenir compte du changement indirect d'affectation des sols. En d'autres termes, quand une forêt est décimée pour laisser place à un champ de colza, par exemple, dont le rendement sera destiné à la production d'agrocarburant, le bilan énergétique doit tenir compte du manque à gagner qu'engendre la déforestation sur le plan écologique.

L'Union européenne sommée de revoir sa législation

En effet, la forêt stocke une quantité importante de dioxyde de carbone, ce qui diminue la concentration atmosphérique de ce gaz à effet de serre. Cette quantité de carbone n'est pas séquestrée par le colza et doit entrer dans le bilan énergétique du biocarburant. En résumé, les agrocarburants sont, en soi, effectivement neutres mais ils viennent remplacer des phénomènes bénéfiques. Donc, ils sont globalement néfastes... Tout l'inverse de ce pour quoi ils sont utilisés.

Finalement, tout cela est assez logique et ne demande pas réellement d'expertise scientifique. Des rapports indépendants de plusieurs associations environnementales, dont Greenpeace, étaient d'ailleurs déjà parvenus à la même conclusion. Mais la voix de l'EAA est bien plus forte que la leur et les recommandations qu'elle préconise devront être suivies.

À l'Union européenne, l'EEA somme notamment de revoir sa législation et ses objectifs afin que les cultures destinées à la production de carburant ne rentrent en conflit avec aucune autre. Elle encourage également la filière agrocarburant utilisant les déchets végétaux, à condition qu'ils ne soient pas utiles pour fertiliser les sols. Enfin, elle demande que les bilans carbone tiennent compte de ces paramètres. Il ne reste maintenant plus qu'à appliquer ces recommandations...

 

Un article de Bruno Scala, publié par futura-sciences.com

D'autres articles passionnants sur futura-sciences.com

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Bruno Scala

Source : www.futura-sciences.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Agrocarburant