Le monde n'est pas forcément tel qu'on le voit. L'illusion est même à chaque coin de rue. La preuve!

Les abeilles du Var sont-elles appelées à disparaître ? - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/10/2012 à 00h01 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les abeilles du Var sont-elles appelées à disparaître ?

 

Qui est responsable de la mortalité des abeilles ? Comment expliquer ces 30 à 40 % de perte selon les lieux, constatées depuis plusieurs années ?

Un déclin que Gilbert Coulon, président du syndicat des apiculteurs professionnels du Var (SAP 83) juge « énorme ». Et parmi les ruches qui restent, « beaucoup sont affaiblies et ne donnent rien », ajoute, inquiet, cet apiculteur tropézien passionné.

Brice Piarry, apiculteur à Saint-Antonin, fait le même constat. « D'habitude, je tourne avec 350 à 400 ruches. Au printemps, je n'en avais plus que 200 », dit-il.

Des micropuces aux abeilles

Gilbert Coulon a bien une petite idée sur l'origine de ce mal. Il cite certes les aléas climatiques qui jouent un rôle un rôle négligeable, surtout cette année, « mais on en a subi de tout temps », fait-il remarquer.

Il faut donc chercher ailleurs. Gilbert Coulon n'hésite pas à mettre en cause les pesticides, dont un insecticide de la famille des néonicotinoïdes, comme le Cruiser. « Il détruit le cerveau des abeilles, ce qui les désoriente »,raconte-t-il.

Ne retrouvant plus les ruches, beaucoup finissent par mourir. C'est ce qu'a prouvé récemment une équipe de l'INRA et du CNRS, alliée à des chercheurs de la filière apicole.

Parmi 650 abeilles équipées de micropuces sur le thorax, la moitié a été nourrie avec une solution sucrée contenant une dose très faible d'insecticide de la famille des néonicotinoïdes, comparable à celle absorbée par une abeille butinant une fleur traitée.

L'autre moitié a absorbé un simple liquide sucré. Lâchées à un kilomètre de leurs ruches (distance habituelle de butinage), 25 % à 50 % des abeilles ayant goûté au pesticide ont disparu. Soit trois fois plus que le taux normal de mortalité dans une ruche.

 

 

Retour en arrière

Comme pour les OGM, cette étude est contestée par des chercheurs anglais. Seul problème : leur laboratoire est soutenu par un industriel propriétaire du Cruiser, un insecticide utilisé pour traiter le colza. Et que le ministre de l'Agriculture vient de retirer du marché car ce Cruiser est soupçonné de contribuer au déclin des abeilles.

Mais un autre Cruiser est encore utilisé pour le maïs. Et des dérivés de ce produit sont toujours en vente, dénonce le réseau Pollinis qui demande l'interdiction totale des pesticides.

Gilbert Coulon n'y croit pas.

« Même un ministre ne peut rien contre ces multinationales », se désole-t-il, en rêvant « d'un retour en arrière » « Tout ça fait peur. ll y a des pesticides partout, dans les jardins. Il faut que ça s'arrête. C'est dramatique », conclut-il.

Sinon, les abeilles, comme les autres insectes pollinisateurs (les papillons par exemple) risquent d'y laisser leur peau. Et 80 % des plantes cultivées, qui ont besoin de la pollinisation, de disparaître.

 

Un article de varmatin.com

 

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Contacter notre équipe : vivant12)at(free.fr

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Source : www.varmatin.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.