Les abeilles disparaissent toujours - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/03/2011 à 19h37 par Mich.


LES ABEILLES DISPARAISSENT TOUJOURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les abeilles disparaissent toujours

 

CHATEAU-THIERRY (Aisne) Les insecticides sont toujours sur le marché et le comptage des ruches se fait attendre. Devant l'immobilisme ambiant, Omois environnement repart au combat pour défendre les pollinisateurs.

DISCRÈTE depuis plus d'un an, l'association Omois environnement reprend son combat pour la protection des abeilles et, plus largement, des insectes pollinisateurs.

La mobilisation des défenseurs des animaux intervient après le maintien du Cruiser sur le marché. « Un insecticide mortel pour les pollinisateurs », assure le président Jacques Raflin, d'autant plus remonté que « le pesticide est interdit par principe de précaution en Allemagne, en Italie et en Espagne depuis trois ans. »

L'utilisation de ce pesticide, successeur des Gaucho et Regent, n'est pas le seul sujet de contrariété pour l'association. Après avoir obtenu le rétablissement du comptage des ruches pour 2010, interrompu durant cinq années, Jacques Raflin ne voit toujours rien venir.

Il n'existe pas d'état des lieux sur l'apiculture en France et aucun élément chiffré sur la disparition des abeilles.

« La méthode de comptage est trop compliquée, les apiculteurs ne répondent pas aux questionnaires », explique-t-il. La procédure se résume, en réalité, à une déclaration de détention et d'emplacement de rucher à la Direction des services vétérinaires (DSV) au mois de décembre. La difficulté réside dans l'immatriculation au Siret ou Numagrit de chaque apiculteur : une démarche à réaliser auprès du centre des formalités des entreprises de la Chambre d'agriculture ou de la Direction départementale en charge de l'agriculture, bien trop complexe pour nombre de professionnels.

« Il faut simplifier cette déclaration pour obtenir des chiffres fiables », assure Jacques Raflin. Le président d'Omois environnement a sensibilisé la députée Isabelle Vasseur sur la problématique, qui a posé une question écrite à la ministre de l'Écologie.

Classement en espèces protégées ?

L'association environnementale castelle a envoyé un courrier à Nathalie Kosciusko Morizet lui demandant « de prendre sans tarder une mesure de classement des insectes pollinisateurs en espèces protégées ». But de l'opération : « Obtenir une protection légale pour interdire certains produits pesticides. »

Après trois ans de combat, Jacques Raflin est toujours aussi alarmiste : « Nous n'avons plus le temps d'attendre, affirme-t-il. Les lois naturelles sont remises en cause par la disparition des pollinisateurs, nul ne peut mesurer jusqu'où peut aller le processus. »

Les distributions de tracts pour la défense des abeilles et des insectes pollinisateurs se multiplient sur Château-Thierry. L'association espère ainsi gonfler ses rangs de défenseurs.

Contact : Tél. 03.23.70.30.87.envir02@orange.fr

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : Isabel DA SILVA

Source : www.lunion.presse.fr