Le vivant comme résistance : guerre ouverte entre technomimétisme ou biomimétisme ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/04/2014 à 11h13 par Exo007.


LE VIVANT COMME RÉSISTANCE : GUERRE OUVERTE ENTRE TECHNOMIMÉTISME OU BIOMIMÉTISME ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le vivant comme résistance : guerre ouverte entre technomimétisme ou biomimétisme ?

 

"Est-ce possible que malgré les inventions et progrès,
malgré la culture, la religion et la connaissance de l'Univers,
l'on soit resté à la surface de la vie.»
R.M. Rilke

 

Titre Initial : La logique du vivant fait de la résistance

 

Introduction

(...)

Je propose l'idée que cette logique repose sur une convergence organisée par la mise en oeuvre de l'idée d'équivalence avec comme pivot l'information.

C'est pourquoi la convergence NBIC se fonde sur l'ordre formel ou cybernétique afin de gouverner et même de reconfigurer la matière, les vivants, les hommes et leurs échanges c'est-à-dire leur économie.

De ce fait, nous avons des sciences et des techniques parfaitement coordonnées avec les marchés... ! Ce n'est pas par hasard que la biologie soit devenue moléculaire puis synthétique : il fallait bien cela pour accaparer les valeurs du vivant que sont les gènes, supports d'information du vivant (cf le livre Biocapital de Rajan) .

Nous verrons que cette mise en LEGO du monde produit deux choses :

- La désintégration = Division d'un organisme (organisé)
- La défiguration ou dénaturation = désynchronisation : ordres et prédictions

La phrase de Paul Valéry : « Si la vie avait un but, elle ne serait plus la vie ».

(...)

Avec la biologie moléculaire, le projet de fabriquer du vivant artificiel se déploie, arrimé à une logique économique de fragmentation en biobriques ou gènes stratégiques, garantissant une valeur d'échange (brevets). La logique d'ingénieur vissée sur l'horizon du design, des standards, de la prédiction des comportements est incorporée. Le programme industriel parachevé jusque dans les champs et les corps se déploie presque ... naturellement !

(...)

On peut considérer que les très nombreuses démarches d'agricultures alternatives (permaculture, biodynamie, agroforecterie...) ou de pratiques alimentaires (slow food), corporelles, ou sociales (villes en transition, communautés) nouvelles expérimentent cette nouvelle voie.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Dorothée Benoît-Browaeys, publié par up-magazine.info et relayé par SOS-planete

 

Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Des passants, dépassés ;o) S'il y a un sens, ce sens est d'observer, d'apprendre, de grandir, d'être tolérant, respectueux, d'aimer... Proverbe aborigène

Aille ! Aille ! Aille ! Où va l'humanité ? (Clip vidéo)

Trop puissant moteur de recherche sur tout SOS-planete (BDD 1999-2014) : ENQUÊTER, RECHERCHER, GRANDIR EN CONSCIENCE...

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Dorothée Benoît-Browaeys

Source : www.up-magazine.info