Le transhumanisme, une aubaine pour l'Afrique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/02/2013 à 21h49 par Fred.


LE TRANSHUMANISME, UNE AUBAINE POUR L'AFRIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le transhumanisme, une aubaine pour l'Afrique

 

Le mouvement transhumaniste peut notamment permettre au continent noir d'entrer dans une nouvelle ère sportive.

En 1982, le réalisateur anglais Ridley Scott enchantait les fans de science-fiction avec son film Blade Runner.

Vingt ans plus tard, l'athlète Oscar «Blade Runner» Pistorius marque les Jeux olympiques de Londres. En prenant le départ des séries et des demi-finales du 400m, le Sud-Africain, amputé des deux pieds, entre définitivement dans l'histoire.

(...)

Pour les transhumanistes, l'Homme doit utiliser la technologie pour améliorer ses capacités. Une doctrine qui s'applique dans toutes les disciplines (économie, politique...). En sport, une telle révolution permettrait de réaliser des performances toujours plus spectaculaires. L'Afrique gagnerait à s'y intéresser.

Le symbole Pistorius

Dès l'Antiquité, les intellectuels s'intéressent à l'évolution de l'homme. Mais c'est dans les années 80, en Californie, que le mouvement transhumaniste prend forme.

«La science montre que l'humain n'est pas fixe. C'est le résultat d'une évolution de plusieurs millions d'années. Si nous provenons de ces millions d'années, il n'y a aucune raison de penser que cette évolution est terminée», explique Marc Roux, président de Technoprog, l'association française transhumaniste.

(...)

Oscar Pistorius n'est pas le premier athlète transhumain. Mais son parcours est symbolique et peut laisser penser qu'un jour, le sport basculera dans le transhumanisme.

(...)

Problème éthique, forcément

Lorsqu'on évoque ce courant, la question de la morale n'est pas loin. Les idées du transhumanisme vont-elles à l'encontre des valeurs du sport ?

(...)

«Le transhumanisme propose de considérer différemment l'ensemble des substances chimiques, pharmaceutiques, pour envisager, sous la condition absolue d'un contrôle sanitaire plus que satisfaisant, de permettre à des athlètes d'utiliser des substances d'augmentation ou d'amélioration de leur performance», affirme Marc Roux qui insiste sur «l'absolue nécessité de se prémunir contre les dangers».

 


 

Un défi pour l'Afrique

Outre le manque d'équité sportive, on peut également craindre un accroissement des inégalités entre l'Occident et l'Afrique.

(...)

Mais, au même moment, d'autres Etats voient leur économie décoller :

«L'Europe n'est pas dans une période brillante alors que plusieurs pays africains sont en période de croissance importante. [...] L'Angola est en train de racheter des parts importantes d'actions d‘entreprises portugaises à tour de bras.»

Les pays prospères de la zone peuvent profiter de ce contexte économique favorable pour s'intéresser au transhumanisme. Le sport ne sera pas le premier bénéficiaire de cette politique, les priorités sont ailleurs (santé, éducation, entre autres). Reste que ces Etats auront toujours la possibilité d'investir dans ce secteur.

(...)

Plus vite, plus haut, plus fort

(...)

Les nouveaux écolos

(...)

L'Afrique devrait, comme souvent, tirer les bénéfices de ce mouvement après les autres. Mais certains pays en plein expansion, auront les moyens de rattraper leur retard plus vite qu'auparavant.

Utilisé à bon escient, le transhumanisme pourra instaurer un nouveau rapport de forces entre l'Afrique et l'Occident. En sport et dans bien d'autres domaines.

 

A lire aussi :
Oscar Pistorius, le Sud-Africain qui court plus vite que les préjugés

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Jacques-Alexandre Essosso, publié par slateafrique.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Jacques-Alexandre Essosso

Source : www.slateafrique.com