Le supercalculateur qui tutoie les sommets - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/01/2013 à 05h31 par kannie.


LE SUPERCALCULATEUR QUI TUTOIE LES SOMMETS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le supercalculateur qui tutoie les sommets

Des antennes du télescope Alma, installées sur le plateau de Chajnantor. Le télescope complet en comptera 64, et sera inauguré en mars 2013

 

Sur un haut-plateau chilien, à 5000 mètres d'altitude, se trouve le plus haut supercalculateur au monde. Parmi les plus performants du monde, il traite et combine les signaux reçus par les 64 antennes du télescope Alma.

Le plus haut supercalculateur du monde ! Installé sur un haut plateau andin, au Chili, l'ordinateur qui traite les images du télescope Alma est conçu pour exécuter 17 fois 10 puissance 15 opérations par seconde. Une performance digne des plus puissants calculateurs du monde.

Des cartes électroniques "made in Bordeaux"

A ceci près qu'il réalise des calculs très spécialisés : son rôle est de traiter et de combiner les signaux reçus par les 64 antennes du télescope.

Alma explore le ciel dans le spectre des ondes millimétriques et submillimétriques. Le calculateur d'Alma est constitué de milliers de cartes électroniques, dont certaines ont été conçues au Laboratoire d'astrophysique de l'université de Bordeaux. En particulier, plus de 500 cartes qui filtrent les signaux afin de les analyser plus finement en adaptant la résolution spectrale du télescope aux besoins scientifiques.

Résistant aux secousses sismiques

Le supercalculateur d'Alma doit réaliser des traitements électroniques complexes à grande vitesse et dans des conditions inhabituelles pour ce genre de machine.

A 5000 mètres d'altitude, où l'air est plus rare, il a fallu concevoir un système de refroidissement spécifique. Pour des raisons de fiabilité, les disques durs qui stockent les données sont déportés dans un bâtiment situé plus bas, à 2900 mètres. Enfin, le système a été conçu pour supporter des secousses sismiques, fréquentes dans cette région.

 

Le supercalculateur d'Alma effectue le traitement numérique et la corrélation entre les signaux reçus par les antennes. Il est constitué de milliers de cartes électroniques. Le calculateur comprend 4 unités comme celle qui figure sur la photo
 

Alma, un projet international (Europe, Amérique du Nord, Japon), a commencé ses observations en 2011 avec une partie des équipements. Mais le télescope complet –y compris son calculateur- est en cours de finition et sera inauguré en mars 2013.

 

Un article de Thierry Lucas, publié par usinenouvelle.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Thierry Lucas

Source : www.usinenouvelle.com