Le SOS de l'Unicef - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/07/2011 à 01h23 par Kannie.


LE SOS DE L'UNICEF

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le SOS de l'Unicef

 

C'est le pire épisode climatique du genre depuis 60 ans, sachant que douze millions de personnes sont touchées par la famine.

La sécheresse qui touche la Somalie, l'Ethiopie et le Kenya pourrait mener «à une tragédie humaine aux proportions inimaginables». Les scènes insoutenables se multiplient dans des camps de réfugiés débordés.

Un demi-million d'enfants risque de mourir de faim rapidement dans l'Est de l'Afrique en raison de la sécheresse et de la hausse des prix des denrées alimentaires, a prévenu, vendredi, l'Unicef.

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance souligne que, sur l'ensemble de la région, plus de deux millions d'enfants souffrent de malnutrition.

Il ajoute que la situation s'est fortement dégradée en raison de «la pire sécheresse qu'ait connue la région en 60 ans, (de) la hausse des prix des denrées alimentaires de base et (du) conflit qui déchire la Somalie depuis des années», ce qui provoque de «grands déplacements de population».

Le taux de malnutrition dans la Corne de l'Afrique a ainsi augmenté de 50% au cours de l'année écoulée. «Nous avons plus de deux millions d'enfants qui souffrent de malnutrition. Un demi-million de ces enfants sont en danger de mort à l'heure actuelle», a dit le porte-parole de l'Unicef au cours d'une conférence de presse.

Pour faire face à cette crise de la Somalie à l'Ouganda, en passant par l'Ethiopie, Djibouti et le Kenya, l'Unicef a lancé un appel de fonds de 22,2 millions d'euros.

 


 

Par ailleurs, face à la sécheresse qui frappe la Somalie, le Sud de l'Ethiopie et le Nord du Kenya, le Haut Commissaire pour les réfugiés (HCR) ne cache pas ses craintes. Dans une région confrontée à la violence et à l'instabilité politique, elle pourrait conduire à «une tragédie humaine aux proportions inimaginables». Dans les camps débordés, les intervenants sont impuissants.

Actuellement, plus de 12 millions de personnes vivant dans la Corne de l'Afrique sont touchées par cette crise alimentaire. Et selon les estimations du HCR, environ un quart des Somaliens ont dû quitter leur foyer pour d'autres régions ou pour l'étranger. Or, malgré l'ouverture d'un camp de réfugiés, dans le Sud-Est de l'Ethiopie, les capacités maximales sont atteintes et les besoins se font urgents.

Les besoins sont urgents et massifs, affirme l'organisation qui en appelle aux donneurs individuels.

Mais l'Ethiopie, qui accueille avec son voisin kenyan un large flot de réfugiés, n'est pas épargnée. Selon des responsables d'organisations humanitaires, un demi-million de têtes de bétail auraient été perdues du fait de la sécheresse dans ce pays.
 

Un article publié par El Watan

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : El Watan

Source : www.elwatan.com