Qu'est-ce qui prouve que l'espèce dite humaine est plus ingénieuse que la Mère de tous les vivants ?

Le sort de l'ours polaire pourrait se jouer à Bangkok - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/03/2013 à 19h18 par Tanka.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Le sort de l'ours polaire pourrait se jouer à Bangkok

 

ANIMAUX - Les délégués canadiens présents à la réunion de la Convention sur le commerce international des espèces défendent leur droit à chasser l'ours...

C'est chaud sur la banquise. Entre le Canada, les Etats-Unis et la Russie, réunis par la Convention sur le commerce international des espèces (Cites) à Bangkok, difficile de parvenir à un accord sur le commerce des produits issus des ours polaires. Seul le Canada pratique encore la chasse à l'ours polaire à des fins commerciales, que les autres pays voudraient abolir.

Les Inuits canadiens ont plaidé pour la chasse à l'ours, arguant qu'elle était vitale pour leur survie économique, rapporte la BBC. Selon leurs représentants, environ 300 peaux d'ours sont vendues chaque année au prix moyen de 4.850 dollars (environ 3.700 euros). Une ressource économique «critique» pour ces peuples, affirment-ils. De plus, l'ajustement des quotas de chasse en fonction de la situation de la population d'ours permet, selon eux, de ne pas mettre l'espèce en danger.
Les braconniers trafiquent les permis

Mais les Etats-Unis et la Russie ne semblent pas de cet avis. Selon eux, l'autorisation de la chasse donnée par le gouvernement canadien incite les contrebandiers à utiliser de faux permis canadiens pour exporter des peaux. Le nombre d'animaux tués en Russie et revendus par ces réseaux est estimé à 200. «Les études scientifiques montrent que deux tiers des ours polaires auront disparu d'ici le milieu du siècle, comment le commerce pourrait-il être soutenable?» s'est insurgé le délégué américain Dan Ashe.

«Les ours blancs se battent déjà pour survivre, les exposer à la chasse les conduiraient à l'extinction», a renchéri le Russe Nikita Ovsyanikov.

Malgré une proposition de compromis de l'Union européenne, les délégués vont avoir du mal à se mettre d'accord. Un vote est attendu ce mercredi ou jeudi à Bangkok, qui pourrait être crucial pour l'avenir des ours polaires.

 

Un article d'Audrey Chauvet, publié par 20minutes.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Audrey Chauvet

Source : www.20minutes.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Tanka
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.