Le service ouvert EGNOS en accès libre pour le grand public et les entreprises - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/10/2009 à 02h52 par Michel95.


LE SERVICE OUVERT EGNOS EN ACCÈS LIBRE POUR LE GRAND PUBLIC ET LES ENTREPRISES

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le service ouvert EGNOS en accès libre pour le grand public et les entreprises

Information recueillie par Michel95

Désolé mais ils ne précisent pas si ce dispositif est capable de repérer les champs d'OGM...

BRUXELLES - Les Européens disposent désormais de signaux GPS d'une précision de localisation de “un à deux mètres”, contre près de dix mètres auparavant, a annoncé jeudi la Commission européenne.

Le service gratuit EGNOS (le système européen de navigation par recouvrement géostationnaire) permet d'améliorer la précision du système de radionavigation par satellite américain GPS, qui atteint en moyenne près de dix mètres.

Il précède de quelques années l'avènement de Galileo, projet technologique phare qui permettra à l'UE de rivaliser avec le GPS (Global Positioning System) d'ici fin 2013.

EGNOS fonctionne déjà de manière optimale depuis le début de l'année, mais il vient seulement de se doter d'une structure juridique, ce qui permet à la Commission d'en vanter les mérites.

Il permet déjà de guider les conducteurs automobiles et d'offrir de nouveaux services à divers secteurs, par exemple en matière d'épandage de haute précision des engrais dans l'agriculture.

Ultérieurement, EGNOS sera également certifié pour une utilisation par l'aviation civile, qui opère encore beaucoup par de simples communications radio avec les tours de contrôle.

Ses applications sont infinies: il pourra aussi servir par exemple à l'assistance aux accidentés, à l'automatisation des passages aux péages routiers ou à la navigation des personnes non voyantes.

Ce système est a priori paramétré sur tous les récepteurs GPS achetés depuis moins d'un an.

Les Américains disposent depuis plusieurs années d'un système similaire pour améliorer la précision des signaux de base de GPS, mais il ne couvre pas le territoire européen.

EGNOS couvre la plupart des Etats européens et a la possibilité d'être étendu à d'autres régions, telles que l'Afrique du Nord et les pays voisins de l'UE.

Il se compose de transpondeurs embarqués sur trois satellites géostationnaires et d'un réseau terrestre comprenant environ 40 stations de positionnement et quatre centres de contrôle.

Son exploitation a été confiée à la société European Satellite Services Provider, fondée par sept fournisseurs de services de navigation aérienne et implantée à Toulouse. Celle-ci a signé mercredi avec la Commission européenne un contrat pour garantir l'exploitation et la maintenance du système jusqu'à la fin 2013.

Galileo promet d'être plus précis encore, mais il pourra aussi être couplé avec EGNOS pour un meilleur fonctionnement.

Contrairement aux systèmes américains GPS et russe GLOSNASS, mis en service durant la guerre froide à des fins militaires, Galileo sera le premier système mondial conçu a priori à des fins civiles.