Le Sénat adopte une proposition de loi contre les loups - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/01/2013 à 19h31 par Tanka.


LE SÉNAT ADOPTE UNE PROPOSITION DE LOI CONTRE LES LOUPS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le Sénat adopte une proposition de loi contre les loups

 

Le Sénat a adopté mercredi, contre l'avis du gouvernement, une proposition de loi du groupe RDSE (à majorité Radicaux de gauche) prévoyant la création de « zones de protection renforcée contre le loup » à l'issue d'un débat passionné.

Le texte du sénateur de la Lozère Alain Bertrand (RDSE) prévoit que ces zones regrouperont « les communes dans lesquelles les activités pastorales sont gravement perturbées par les attaques de loups qui causent des dommages importants ».

Tout en assurant que ces zones « ne devront pas menacer la présence du loup » en France, « la destruction » de ces prédateurs y sera autorisée « indépendamment des tirs de prélèvement autorisés », précise la proposition de loi (PPL) qui ne comporte qu'un seul article.

Le texte a été adopté par 208 voix contre 131. Le RDSE, l'UMP et la plupart des centristes ont voté pour. L'ancienne ministre de l'Ecologie Chantal Jouanno (centriste) a voté contre, tout comme les communistes et écologistes, ainsi que la majorité du groupe socialiste. Les socialistes ont jugé le « timing » de ce texte pas opportun au moment où un « plan loup » est en cours de négociation et devrait être validé le 5 février 2013. Ce futur plan 2013-2017 vise à garantir la protection du loup, espèce protégée, tout en limitant les impacts sur l'élevage.

Toutefois plus d'une vingtaine de sénateurs socialiste, la plupart élus de départements montagneux, ont voté pour la PPL.

La ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, a regretté ce vote estimant qu'il « risque de fragiliser le patient travail que nous sommes en train d'accomplir », dans une déclaration à l'AFP à l'issue du débat.

Les organisations agricoles assurent qu'en 2012 le loup « aura tué 5.000 brebis et coûté plus de 10 millions d'euros aux contribuables ». De leur côté, les associations de défense du loup plaident pour une meilleure organisation de défense des troupeaux menacés avec des clôtures et des chiens plutôt que par l'abattage de l'animal. Onze ONG avaient appelé à rejeter le texte.

 

Un article publié par lafranceagricole.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : La France Agricole

Source : www.lafranceagricole.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Sénat - 
  • loi - 
  • loups