Le rhinocéros vietnamien en pleine extinction - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/11/2011 à 22h36 par Kannie.


LE RHINOCÉROS VIETNAMIEN EN PLEINE EXTINCTION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le rhinocéros vietnamien en pleine extinction

 

Un rapport de la Fondation Internationale de Défense des Rhinocéros et du Fonds Mondial pour la Nature (WWF) révèle qu'en 2009, les braconniers ont tué le dernier rhinocéros vietnamien du monde (Rhinoceros sondaicus annamiticus), une sous-espèce du rhinocéros javanais.

Le rhinocéros vietnamien était le dernier rhinocéros javanais encore en vie sur la partie continentale de l'Asie et la deuxième sous-espèce à disparaitre suite à l'extinction du rhinocéros javanais indien (rhinoceros sondaicus inermis).

Le rhinocéros javanais est l'espèce de rhinocéros la plus menacée au monde, ne comptant plus que 50 individus survivant dans un seul parc de l'ile du même nom en Indonésie.

"Le dernier rhinocéros javanais du Vietnam a disparu” a déclaré Tran Thi Minh Hien, directeur du bureau du WWF au Vietnam, dans un communiqué de presse. "C'est triste qu'en dépit des importants investissements injectés dans la conservation des rhinocéros vietnamiens, ces efforts n'ont pu permettre de sauver cet animal unique. Le Vietnam a perdu une partie de son héritage naturelle."

De 2009-2010, des chercheurs ont regroupé 22 échantillons d'excréments du Parc National de Cat Tien, localisation finale des sous-espèces, mais ils se sont rendus compte que ces excréments appartenaient à un seul rhinocéros trouvé mort à la suite d'un braconnage l'année dernière. La page du rhinocéros vietnamien a ainsi été définitivement fermée.

«Compte tenu de la bonne couverture de zone de l'étude et des travaux sur les diversités génétique et bactériale, nous pouvons confirmer que la population vietnamienne et les sous-espèces d'annamitiques du rhinocéros javanais se sont éteintes» révèle un rapport du WWF sur l'extinction des espèces.

Errant autrefois en majeure partie en Asie du Sud-est—du Vietnam à l'est, de la Thaïlande à l'ouest, et de la Malaisie au sud, l'on avait d'abord pensé que le rhinocéros vietnamien avait disparu après la guerre du Vietnam à cause de la prolifération des armes. Cependant, une population de cette espèce avait été découverte en 1988, mais elle n'aura malheureusement survécu que 23 ans.

«L'extinction du rhinocéros javanais du Vietnam est un énorme échec de conservation. Lorsque les sous-espèces avaient été découvertes en 1988, leur nombre était estimée entre 10 et 15 (bien que cela fût probablement une surestimation), et il existait encore un habitat adapté » révèle le rapport.

Celui-ci ajoute que «si les rhinocéros et leur habitat avaient été préservés, cela aurait pu aider à rétablir leur population comme ce fut le cas pour les espèces de rhinocéros indiens (Rhinoceros unicornis) et africains grâce à un programme de gestion intensive.»

Le rapport tient les braconniers responsables de la disparition ultime des rhinocéros. En effet, les rhinocéros sont tués illégalement pour leurs cornes dont l'utilisation en médecine traditionnelle est répandue en Asie de l'Est particulièrement en Chine et, plus récemment, au Vietnam.

"C'est une tragédie indescriptible et une horrible perte non seulement pour les espèces sauvages mais aussi pour notre planète et les générations futures” a confié Rhishja Larson, créateur de «Sauver les Rhinocéros» et auteur du blog «Les cornes des Rhinocéros ne sont pas des médicaments», dans un entretien accordé à mongabay.com.

«Si le trafic illégal d'espèces sauvages continue de proliférer au rythme actuel, alors l'extinction des rhinocéros javanais au Vietnam est un tragique aperçu de l'avenir des nombreuses espèces menacées.»

Bien que de nombreuses études scientifiques ont démontré qu'il n'y a aucun avantage médical à consommer la corne du rhinocéros—essentiellement composée de kératine, sa valeur nutritionnelle est étale à celle des ongles ou des cheveux—le braconnage des rhinocéros a récemment atteint de nouveaux cimes.

En Afrique du Sud seulement, 333 rhinocéros ont été tués par les braconniers l'année dernière pour répondre à la demande du marché noir asiatique.

En plus du braconnage, les rhinocéros vietnamiens souffrent également de la perte considérable de leur habitat, de l'empiètement agricole, et de l'incapacité du Vietnam à protéger les derniers rhinocéros même dans l'un de ses parcs les plus connus.

"La population des rhinocéros a été confiné sur seulement 6.500 hectares de [leur] habitat à cause de la présence de pistes de terre pour motocyclettes très utilisées qui relient les colonies à l'intérieur du parc" révèle un entrefilet du rapport.

Nick Cox, Coordonnateur du Programme de protection des espèces du WWF dans le Haut Mekong, déclare que si l'on veut éviter d'autres extinctions, il faut «augmenter le nombre de rangers, améliorer la formation et la surveillance et accroitre les responsabilités» dans les aires protégées du pays.

Selon le rapport, la viande de brousse et la médecine traditionnelle sont entrain de vider le Vietnam des forêts et de la mégafaune qui lui reste à une vitesse fulgurante: «le nombre d'éléphants d'Asie a été réduit à une poignée et leurs populations ont été isolées au centre et au sud du pays où elles sont persécutées.

Le nombre de tigres restant au Vietnam est estimé à moins de 30, conséquence directe de la chasse pour le commerce d'espèces sauvages. Des sources indiquent que les gaurs sont en plein déclin au Vietnam et les banteng connaissent le même sort. En effet, ceux-ci ont déserté les nombreux sites où ils se trouvaient auparavant.».

Maintenant que les sous-espèces vietnamiennes ont disparu, les efforts de conservation doivent se tourner exclusivement vers les rhinocéros javanais du Parc National d'Ujung Kulon où des images prises par des cameras-pièges présentent des mères avec des veaux, prouvant ainsi que la population pratique encore l'élevage.

Là bas, il n'y a pas de rhinocéros javanais en captivité mais les experts craignent qu'une catastrophe naturelle, notamment une éruption volcanique de grande ampleur, ne condamne complètement les espèces.

Le rhinocéros javanais possède une seule corne et des plis cutanés semblables à celui du rhinocéros indien. Le rhinocéros vietnamien se distingue de son cousin des îles par sa taille : il est bien plus petit que celui errant à Java.

A travers l'Asie et l'Afrique, des facteurs similaires—destruction de l'habitat et braconnage—ont mis en danger toutes les cinq espèces de rhinocéros du monde, à un moment où à un autre. Trois de ces cinq espèces—le rhinocéros noir, javanais et celui de Sumatra—sont considérées comme terriblement menacées.

 
(...)
 
Pour lire la suite de cet article de J. Hance, publié mongabay.com, cliquer ICI

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Jeremy Hance (traduit par Lyse Kapche)

Source : fr.mongabay.com