Le revers de la médaille d'une stratégie RSE : Le Greenwashing - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/12/2011 à 18h20 par Kannie.


LE REVERS DE LA MÉDAILLE D'UNE STRATÉGIE RSE : LE GREENWASHING

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le revers de la médaille d'une stratégie RSE : Le Greenwashing

Ben voyons !
 

Les sociétés -peu importe leur taille et leur secteur d'activités- mettent souvent en avant leurs engagements responsables, l'image de marque peut alors être sérieusement valorisée... ou pas. Il est impératif de rester cohérent vis-à-vis de sa stratégie RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) afin de ne pas passer pour le dernier des greenwashers.

Mais qu'est-ce que le GreenWashing ?

Le Greenwashing ou éco-blanchiment en français représente pour une entreprise un procédé marketing et principalement de communication visant à donner au public une vision écologique, ou socialement responsable. Le terme est fortement péjoratif puisqu'il implique que l'entreprise à investi plus d'argent en communication et marketing qu'en réelles actions de RSE (éco-conception de produits, mise en place d'un système de management environnemental type iso 14001 par exemple).

On peut imaginer 3 types de cas :

-L'entreprise qui agit réellement dans ses actes, et qui ne le fait pas savoir,

-L'entreprise qui agit et le fait savoir,

-L'entreprise qui n'agit pas ou peu, et qui fait un maximum de communication en faisant croire qu'elle est vertueuse.

Certaines sociétés ne font pas illusion, comme le prouvent EDF et Bolloré récompensés du prix Pinocchio par la fédération « les amis de la Terre » dans les catégories respectives du greenwashing et des droits Humains.

D'autres se montrent en revanche beaucoup plus sérieuses, c'est le cas de l'entreprise HP qui au travers de partenariats stratégiques décrits dans leur rapport annuel de la citoyenneté mondiale s'est vu décerner un bon point sur le classement des entreprises citoyennes de NEWSWEEK 2011.

En d'autres termes, si une entreprise souhaite valoriser son image et être crédible sur le plan sociétal, il est impératif de démontrer un engagement réel, chiffrable et évaluable étant en accord avec sa communication.

 

Un article de Romain CREPEL, publié par greentrend.blog-idrac.comidrac.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Romain CREPEL

Source : greentrend.blog-idrac.com