Le réchauffement pourrait coûter 65 milliards d'euros par an à l'UE - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/11/2009 à 21h08 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le réchauffement pourrait coûter 65 milliards d'euros par an à l'UE

Information recueillie par Michel95

Pour faire plus court :

Si nous ne changeons pas nos habitudes, on va payer un max...

C'est ce qu'indique une étude qui souligne que les pays du Sud en feraient surtout les frais, tandis que ceux du Nord pourraient, eux, paradoxalement en profiter.

65 milliards d'euros : s'il n'est pas freiné, c'est ce que pourrait coûter à terme par an, en richesse économique, le réchauffement climatique planétaire à l'Union européenne.

Selon l'étude publiée mercredi 25 novembre dans un rapport du "Centre commun de recherche" de la Commission européenne, les pays du Sud en feraient surtout les frais, tandis que ceux du Nord pourraient, eux, paradoxalement en profiter.

"Si le climat prévu pour les années 2080 se produisait aujourd'hui, l'UE devrait faire face à une baisse annuelle de 20 à 65 milliards d'euros de PIB (Produit intérieur brut, ndlr) en fonction de l'élévation de la température en Europe (de 2,5°C à 5,4°C)", avertit l'étude.

Ces simulations prennent en compte quatre domaines ultra-sensibles aux changements climatiques : l'agriculture, les inondations dues aux crues, les modifications dans les zones côtières avec des déplacements de populations, et le tourisme.

Elles se basent en outre sur plusieurs scénarios d'élévation de la température (de 2,5°C à 5,4°C) et du niveau de la mer (de 48 à 88 cm) en Europe pour les années 2080.

Dans le pire des scénarios...

Le pire des scénarios conclut à des inondations par la mer et à un coût du déplacement des populations qui réduiraient le bien-être annuel des Européens de 0,46%.

Ce seraient alors 775.000 à 5,5 millions de personnes supplémentaires par an qui en seraient victimes, par rapport aux chiffres actuels.

Selon ce scénario, la production agricole reculerait en raison d'une réduction annuelle de 10% du rendement des cultures.

250.000 à 400.000 personnes de plus seraient affectées chaque année par les inondations dues aux crues.

Celles-ci réduiraient le bien-être annuel de 0,24%, essentiellement du fait des dégâts aux constructions.

Finalement, seul le tourisme enregistrerait un impact quasiment neutre au niveau de l'UE.

Avec toutefois de fortes variations régionales.

Des variations régionales

L'Europe du sud et l'Europe centrale sont les zones ayant le plus à craindre du réchauffement climatique.

A commencer par l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Grèce et la Bulgarie.

Selon l'étude, l'impact serait négatif pour tous les secteurs : l'agriculture subirait à cause de la sécheresse une perte de rendement qui pourrait atteindre 25%, tandis que les revenus du tourisme pourraient diminuer de 5 milliards d'euros par an.

En Europe centrale (de l'Irlande à la Roumanie et la Pologne à l'Est, en passant par les Pays-Bas et de la France à l'Ouest) les dégâts seraient moindres, mais l'augmentation des inondations aurait tout de même des effets non négligeables.

Toutefois, cette zone profiterait d'un temps plus clément, ce qui permettrait au tourisme de tirer des bénéfices de la situation.

Au Nord de l'Europe, les incidences du réchauffement climatique seraient tout autres...

"Le Danemark, la Suède, la Finlande, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie seraient les seuls pays de l'UE à bénéficier de gains de bien-être dans tous les scénarios, allant de 0,5% à 0,7% par an, principalement grâce à un fort impact positif sur l'agriculture, à moins de dégâts des inondations et à un revenu supérieur dans le secteur du tourisme", souligne l'étude.

Reste qu'à l'échelle de l'UE, le coût global du réchauffement planétaire pourrait se révéler bien supérieur, préviennent les auteurs du rapport.

Car l'étude ne prend pas en considération les impacts non économiques (biodiversité, écosystèmes ou catastrophes naturelles).

(Nouvelobs.com)

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr