Le rapport qui choque : les multinationales paient moins d'impôts que les PME - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/12/2009 à 18h18 par Tanka.


LE RAPPORT QUI CHOQUE : LES MULTINATIONALES PAIENT MOINS D'IMPÔTS QUE LES PME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le rapport qui choque : les multinationales paient moins d'impôts que les PME

Information recueillie par Tanka.

Selon un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, les plus puissants groupes français paient en proportion moins d'impôts sur leurs profits que la simple boulangère du coin, rapportait mardi soir un reportage dans le Journal de France 2. Voici comment les multinationales procèdent.

Un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires révèle qu'en France les grandes multinationales (Total, BNP Paribas Fortis,...) paient en proportion deux fois moins d'impôts sur leurs bénéfices que les petites entreprises, rapportait mardi soir le Journal de France 2. En moyenne, les petites sociétés de moins de 10 salariés versent 30% de leurs bénéfices à l'Etat alors que les géants de l'économie n'en versent que 8%, selon le reportage de France 2. "De grandes sociétés françaises, reines de la Bourse de Paris, qui paient moins d'impôts que la boulangère du quartier, oui c'est possible", introduit le journaliste Romain Messy. Comment ? Grâce aux paradis fiscaux.

Comment les multinationales échappent aux impôts : voici le truc

Les multinationales utilisent principalement les "paradis fiscaux" comme les îles Caïman, le Liechtenstein ou encore Andorre, là où les impôts sur les revenus des sociétés sont beaucoup plus bas qu'en France. Ces multinationales disposeraient de 1500 filiales dispersées sur ces paradis fiscaux. Voici le "truc" des filiales.

Imaginons une multinationale française qui vend des yaourts aux Etats-Unis. Plutôt que de les vendre directement là-bas, elle va les vendre, au prix de production (1 euro par exemple) à une filiale localisée aux îles de Caïman. En les vendant à ce prix, la multinationale ne fait aucun bénéfice et ne paie donc aucun impôt en France. Par contre, sa filiale revendra les mêmes yaourts aux Etats-Unis à un prix beaucoup plus élevé (par exemple 10 euros). Elle engrengera donc de plantureux bénéfices (9 euros) sur lesquels elle ne paiera aucun impôt en France et peu d'impôts dans le paradis fiscal.

Secret-défense

Combien les multinationales paient vraiment d'impôts par rapport aux profits qu'elles font ? "En France, c'est pratiquement du secret-défense. Si on connaissait ce chiffre, on serait horrifié de voir que les multinationales paient si peu d'impôts !", estimait Christian Chavagneux, auteur de l'ouvrage "Les Paradis Fiscaux".

Pour en savoir plus sur la situation planétaire