Le programme SETI est relancé - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/06/2011 à 01h30 par SOS-planete.


LE PROGRAMME SETI EST RELANCÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le programme SETI est relancé

 

On connaissait depuis avril 2011 les difficultés de financement du programme SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence). Certains ont pu penser que la page était définitivement tournée.

Les opérations ont été suspendues en Californie avec l'Allen Telescope Array composé aujourd'hui de 42 antennes, alors que la recherche de signaux extraterrestres se poursuivait depuis pratiquement cinq décennies.

Cependant des astronomes de l'Université de Berkeley ont récemment annoncé le lancement d'un nouveau projet de recherches. Il va consister à pointer le radiotélescope de Green Bank, en Virginie occidentale, vers une région du ciel où 86 exoplanètes ont été choisies parce qu'elles orbitent dans la zone habitable de leur étoile.

A terme, l'analyse des données collectées sera toujours assurée par le réseau de millions de bénévoles qui font tourner le logiciel SETI@home sur leurs ordinateurs.

Mais la relance de SETI ne concerne pas que les Etats-Unis. En Europe, le LOFAR (Low Frequency Array), "le plus grand radiotélescope du monde" inauguré en juin 2010, entend maintenant apporter sa contribution au programme SETI. Le télescope international LOFAR consiste en groupes d'antennes (35.000 au total) réparties à travers cinq nations en Europe (pour la France, 1.600 antennes ont été installées à Nançay, dans le Cher).

Tandis que de nombreux radiotélescopes s'intéressent aux signaux en hautes fréquences, LOFAR capte les basses fréquences, beaucoup plus sensibles et précises.

 

 

Pour Mike Garrett, directeur de L'ASTRON (Institut Néerlandais de Radioastronomie), cette participation devrait contribuer à élargir la recherche de signaux extraterrestres : "LOFAR sera un complément indispensable [pour SETI], parce que personne ne sait dans quelle zone du spectre radio une civilisation aliène pourrait émettre des signaux."

Les astronomes qui travaillent pour LOFAR espèrent que SETI ne tardera pas à redémarrer, de sorte qu'un plus large spectre de fréquences puisse être analysé, afin de détecter une éventuelle communication émanant d'une civilisation extraterrestre.

 

Un article de Clark Boyd, publié par theworld.org et déniché par Luc

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Clark Boyd

Source : ovnis-usa.com