Le prétexte du réchauffement climatique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/05/2012 à 14h01 par Fred.


LE PRÉTEXTE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le prétexte du réchauffement climatique

 

Titre initial :
Le prétexte du réchauffement climatique au service des multinationales dans l'Arctique

 

Les multinationales du pétrole et de l'exploitation minière financent les recherches scientifiques à coup de centaines de millions pour préparer leur exploitation de l'Arctique. Tout cela se fait sous le prétexte des changements climatiques.

(...)

Un peu d'histoire...

(...)

La première et la deuxième API avaient comme objectif scientifique de déterminer s'il était possible de franchir l'Arctique par bateau et de créer un passage du nord-ouest à vocation militaire et commerciale. La troisième maintenait ces mêmes objectifs de domination commerciale et militaire (voire spatiale) à travers de nouvelles technologies issues de la deuxième guerre mondiale.

Aujourd'hui pour la quatrième API, les objectifs restent les mêmes. L'objectif commercial est bien défini : exploitation des ressources alimentaires, pétrolières et minières. L'objectif militaire est aussi clair : le Canada, par exemple, veut y exercer sa souveraineté territoriale.

Les changements climatiques, eux, ne semblent qu'un prétexte pour justifier les dépenses considérables nécessaires à l'exploitation de l'Arctique. Que les glaces fondent ou non, l'Arctique est maintenant une région à exploiter. Cela peut être prouvé.

 

 

Mine, gisements pétrolier et brise-glace géant

Louis Fortier révèle à la Presse dans son entretien que le but de ses recherches n'est pas purement scientifique (sur les changements climatiques), mais à vocation commerciale.

Ses recherches sur les écosystèmes de l'Arctique sont importantes, dit-il, « parce que c'est là qu'on envisage de faire de l'exploration pétrolière. L'Office national de l'énergie devra en tenir compte avant d'autoriser des forages dans la mer de Beaufort. »

Il affirme plus loin : « On peut dire la même chose pour [...] les autres ressources minérales ». On peut parier que rien n'empêchera le forage ou l'exploitation des ressources minérales, surtout pas les recherches de monsieur Fortier.

Comment le savoir ? C'est facile, il n'y a qu'à identifier les sources de financement d'ArcticNet, l'organisme que dirige Louis Fortier.

Lorsque l'on consulte la liste des partenaires de l'organisme ArcticNet, on n'est pas surpris de tomber sur des pétrolières de grandes envergures : BP Exploration Operating Company Ltd. (British Petroleum), Imperial Oil Resources Ventures Limited (Esso), ConocoPhillips Canada (gaz naturel), l'Association canadienne des producteur de pétrole (lobby).

(...)

Le prétexte des changements climatiques

(...)

Le Plan Nord

La Presse a posé la question à Louis Fortier : que pensez-vous du Plan Nord du gouvernement Charest ? La réponse ne devrait pas vous étonner : « Moi, je l'aime, le Plan Nord. »

Pourquoi ne pas être surpris ? Parce que les multinationales qui vont exploiter le Plan Nord sont les mêmes qui financent ses recherches. Disons qu'ils sont tous dans la même équipe.

(...)

Les preuves s'accumulent aujourd'hui comme quoi le Plan Nord est une entreprise pour déposséder les Québécois de leurs ressources naturelles et de les donner à rabais aux multinationales. Faut-il vraiment donner plus de preuves à ce sujet ?

 

 

Conclusion

Le prétexte du réchauffement climatique sert la cause d'une élite internationale qui voit dans ce stratagème la méthode ultime pour dominer la planète entière.

Les projets sont nombreux : la taxe mondiale sur la carbone, le contrôle des populations, la destruction de la petite entreprise, la dictature scientifique, la gouvernance mondiale tant convoitée par l'élite mondialiste et même l'établissement d'une religion planétaire basée sur le culte de la Terre-Mère.

Une citation résume bien l'objectif du réseau mondialiste. Une citation que l'on peut lire dans un ouvrage publié en 1991 par un think tank mondialiste puissant, le Club de Rome, qui a pour titre « The First Global Revolution ». Concluons sur cette citation du livre :

«Dans la recherche d'un nouvel ennemi commun, nous sommes arrivés avec l'idée que la pollution, la menace d'un réchauffement climatique, les pénuries d'eau, la famine et autres pouvaient remplir ce mandat. Tous ces dangers sont causés par l'intervention humaine et c'est seulement à travers les changements d'attitudes et de comportements qu'ils peuvent être surmontés. Le véritable ennemi dans ce cas est l'humanité même.»

 

Pour en savoir plus au sujet de l'histoire du réchauffement climatique, regardez le documentaire du DECODEUR en 2 parties :

Crise environnementale et gouvernance mondiale Histoire de la politique climatique

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Éric Granger, publié par mondialisation.ca

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Éric Granger

Source : www.mondialisation.ca