Le premier vaisseau de tourisme spatial sera bientôt prêt - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/04/2011 à 14h48 par Tanka.


LE PREMIER VAISSEAU DE TOURISME SPATIAL SERA BIENTÔT PRÊT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le premier vaisseau de tourisme spatial sera bientôt prêt

 
Aux Etats-Unis, des ingénieurs travaillent sur le premier vaisseau de tourisme spatial de la compagnie Virgin Galactic. Un journaliste anglais a eu la chance de le visiter.

C'est une exclusivité. Pour la première fois, un journaliste a été autorisé à découvrir l'intérieur du vaisseau qui emmènera d'ici peu des touristes dans l'espace. Une visite filmée et commentée pour la BBC par leur reporter Richard Scott. C'est dans le désert de Mojave, à des centaines de kilomètres de Los Angeles, que travaillent les ingénieurs de Virgin Galactic. Depuis plusieurs années, cette compagnie américaine développe un programme de tourisme spatial, qui semble aujourd'hui plus que jamais en passe de se réaliser.

Profitant de sa visite, le journaliste Richard Scott a fait part de ses impressions sur le vaisseau et a révélé les premiers détails du futur voyage touristique. Si de l'extérieur l'engin parait quasiment achevé, à l'intérieur il reste encore du travail. Ainsi, aucun siège n'a encore été installé et les murs restent nus, garnis de fils électriques.

Pourtant, l'ensemble donne déjà un bel aperçu. Mesurant à peine 2,5 mètres de diamètre, la cabine parait un peu étriquée pour les six passagers prévus mais ces dimensions ne devraient pas les empêcher de flotter en apesanteur en toute liberté. De plus, le long de l'engin sont installés des hublots qui leur permettront de suivre leur voyage et d'observer le bleu du ciel terrestre avant d'être plongés dans le noir de l'espace.

Mais si Virgin Galactic espère débuter les voyages dans quelques années, il reste également de nombreux tests à faire. "Le plus gros challenge, parce que nous sommes dans un programme de vol d'essai, n'est pas le vol même du véhicule. C'est d'anticiper ce qui pourrait aller mal puisqu'il s'agit d'un engin unique en son genre donc nous sommes très concentrés sur les essais à portée de main", a confié au journaliste Pete Siebold, l'un des pilotes chargés des contrôles.

Au cours de sa visite, Richard Scott s'est également renseigné sur les capacités du futur vaisseau, révélant ainsi que celui-ci ne pourra pas décoller seul. En effet, l'engin sera relâché à 15.000 mètres de hauteur, où son moteur fusée pourra se déclencher et accélérer à près de 4.000 kilomètres par heure en moins d'une minute.

Des billets déjà réservés

Pour l'instant, le vaisseau n'a encore jamais été dans l'espace mais il est relâché à des altitudes de plus en plus élevées. Par ailleurs, selon Virgin Galactic, le voyage spatial émettrait moins de CO2 par personne qu'un vol traversant l'Atlantique grâce au composite de carbone dont est constitué le véhicule.

Ainsi, le projet semble avoir déjà conquis plus de 400 personnes d'après la compagnie qui a tout de même fixé le prix du billet à près de 150.000 euros. "Je crois qu'au cours de la première ou la deuxième année, l'objectif du programme est de transporter peut être des milliers de passagers dans l'espace. Dans les vingt prochaines années, tout le monde connaitra quelqu'un qui y sera allé", a déclaré Matt Stinemetze, de la compagnie Scaled Composites qui construit les véhicules.
 

Un article de Info rédaction, publié par Maxisciences

 

Nous aider

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Info rédaction

Source : www.maxisciences.com