Le Pr Gilles-Eric Séralini confronté à d'infâmes ragots - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/01/2013 à 21h09 par Jacky.


LE PR GILLES-ERIC SÉRALINI CONFRONTÉ À D'INFÂMES RAGOTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le Pr Gilles-Eric Séralini confronté à d'infâmes ragots

 

Séralini et son équipe ont annoncé qu'ils comptaient porter plainte pour diffamation contre ceux qui les ont accusés d'avoir falsifié des données.

Le 15 janvier 2013, l'AFP annonçait que Gilles-Eric Séralini était prêt à publier les données “brutes” qui lui ont permis de conclure à la nocivité d'un maïs OGM et d'un pesticide, à condition que les organismes officiels ayant autorisé ces produits fassent de même avec le pesticide.

Depuis, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a mis en ligne toutes les données qu'elle a utilisées pour donner son avis favorable à l'autorisation de commercialisation du maïs OGM NK603, dénoncée par l'équipe du Pr Séralini dans une étude choc et controversée publiée en septembre.

C'est déjà un premier pas, et le chercheur a remis à un huissier toutes les données brutes de son étude (notamment les résultats d'analyses de sang pratiquées sur les rats étudiés). Ces données pourront être rendues publiques lorsque celles ayant mené à l'autorisation du Roundup l'auront été.

Par ailleurs, Séralini et son équipe ont annoncé qu'ils comptaient porter plainte pour diffamation contre ceux qui les ont accusés d'avoir falsifié des données.

Selon le Criigen (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique) dont le Pr Séralini est membre, une plainte a déjà été déposée fin décembre contre Jean-Claude Jaillette, journaliste et auteur d'un livre pro-OGM, et contre l'ancien ministre français Claude Allègre. Dans un entretien publié par La Provence, le sieur Allègre avait qualifié l'étude conduite par M. Séralini de travail falsifié. Personne ne s'en étonnera de sa part.

L'eurodéputée française Corine Lepage - qui compte parmi les fondateurs du Criigen - a dénoncé un traitement inéquitable au détriment des anti OGM. “Je demande qu'on réévalue les études qui ont permis la mise sur le marché, avec les mêmes critères que ceux qui ont permis de juger celle de Séralini”, a-t-elle dit, dénonçant un “deux poids, deux mesures au détriment de la santé des gens”.

Comme il fallait s'y attendre, les conclusions de l'équipe du Pr Séralini ont été critiquées avec violence, alors que les données des agences ont servi à les autoriser pour des millions voire des milliards de gens, sur des bases ridicules.

Mais les critiques ne suffisant pas à le démolir, les détracteurs des travaux de Séralini ont trouvé un nouveau moyen, aussi lâche que grotesque, mais très à la mode de nos jours ; ils l'accusent d'avoir des liens avec une “secte guérisseuse pseudo-catholique”. Il fallait oser !

 

 
(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Sylvie SIMON, publié par votresante.org et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Sylvie SIMON

Source : www.votresante.org