La côte d'Adam n'a plus trop la cote ! Cependant une paire de nos chromosomes a disparu. Etrange !

Le poisson napoléon : Une espèce aquatique méconnue et menacée - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/03/2010 à 18h54 par Jacques.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Le poisson napoléon : Une espèce aquatique méconnue et menacée

Véritable fossile vivant, ce poisson, l'un des plus gros qui soit, fait le régal des plongeurs, tant pour sa rareté que pour les couleurs chatoyantes dont il se pare.

Le cheilinus undulatus ou labre géant, poisson de la famille des labridés (les poissons à grosses lèvres et aux couleurs vives), dans l'ordre des perciformes (poissons à nageoires dotées de rayons épineux), est un des plus anciens poissons encore présent sur notre planète. Plus couramment nommé poisson-napoléon et surnommé le « bison des récifs », il est aussi une espèce aquatique parmi les plus en voie d'extinction.

Un géant des mers

Ce qui éblouit avec ce poisson, c'est tout d'abord les couleurs vives qu'il arbore, du bleu au vert le plus électrique, mais aussi les moirures géométriques et sa bosse sur le haut du crâne qui évoque le bicorne de l'Empereur et lui doit ce surnom. Sa taille qui peut aller de 1,50 mètres à 2,30 mètres ! Son poids est en conséquence : il pèse jusqu'à 200 kg. Sa dentition est elle aussi impressionnante, tant par sa taille que par sa puissance. Carnivore, il se nourrit de petits poissons, d'oursins, de mollusques et de crustacés. Un prédateur pourtant bien inoffensif, car ce labre géant (qui vit en moyenne une trentaine d'années) se déplace très lentement dans l'eau.

La maison de Napoléon !

Il aime établir domicile dans des eaux peu profondes, de préférence des massifs coralliens, des côtes est de l'Afrique à la Nouvelle-Calédonie, en passant par la mer Rouge, le sud du Japon et la Grande barrière de corail d'Australie. Leur terrier est une caverne naturelle, anfractuosité dans la roche ou les coraux, et ils ne la quitte que pour se nourrir ou se reproduire.

Mâle et femelle, le tout-en-un !

Poisson hermaphrodite, on ne connaît pas encore exactement le processus de sa transformation. Une seule certitude, il naît femelle et devient mâle en prenant de l'âge, ce qui change aussi sa couleur et rend sa bosse frontale plus proéminente encore. Il atteint sa maturité sexuelle à cinq ans seulement - ce qui contribue aussi à sa rareté - et remonte alors en eaux libres pour frayer et libérer les oeufs.

Un poisson rare et cher

Ce poisson était autrefois courant, sa population à l'heure actuelle a diminué de 90%. On estime à environ 320 000 le nombre d'individus encore présents dans les eaux mondiales, ce qui représente entre 3 et 4 poissons-napoléon seulement au kilomètre carré.

Source : animauxaquatiques


Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacques
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.