Le plan de lutte contre les algues vertes présenté en Conseil des ministres - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/02/2010 à 16h49 par Tanka.


LE PLAN DE LUTTE CONTRE LES ALGUES VERTES PRÉSENTÉ EN CONSEIL DES MINISTRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le plan de lutte contre les algues vertes présenté en Conseil des ministres

Information recueillie par Tanka

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, et la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno, ont présenté mercredi en Conseil des ministres le plan de lutte contre les algues vertes toxiques qui ont envahi les plages bretonnes.

Basé sur les travaux de la mission interministérielle, le plan doit améliorer la gestion de cette pollution et contribuer à modifier les pratiques agricoles dans la région. Son coût est estimé à 134 millions d'euros entre 2010 et 2014.

La plan, que les deux ministres doivent dévoiler vendredi en Bretagne, prévoit que les algues soient ramassées et "stockées quelque part et après elles seront méthanisées pour éviter qu'elles se redéversent sur les champs", a précisé Mme Jouanno en sortant du Conseil. "Et puis il y aura des mesures en amont de prévention, que ce soit par la mise aux normes de toutes les stations d'assainissement et ensuite des mesures sur les changements des pratiques agricoles qu'annoncera Bruno vendredi", a-t-elle ajouté.

"Ce qu'on aura aussi à développer par la suite, c'est la connaissance. On a un gros problème de connaissance sur ces algues vertes, les conditions de leur formation, donc on va créer un groupement de recherche national qui sera sous pilotage de l'Ifremer pour déterminer vraiment les conditions dans lesquelles elles se forment", a poursuivi Mme Jouanno.

Lors d'un déplacement le 20 août dernier à Saint-Michel-en-Grève (Côtes d'Armor), le Premier ministre François Fillon avait promis la mise en place d'un plan de lutte contre ces algues toxiques qui concerne vingt-trois bassins versants associés aux huit baies à "algues vertes" identifiées en région Bretagne-Loire.

Selon le compte-rendu du Conseil des ministres, le plan fixe trois objectifs: une gestion irréprochable des algues vertes échouées pour "supprimer tout risque sanitaire et de réduire les nuisances"; la réduction des flux de nitrates de toutes origines vers les côtes, notamment par la modification des pratiques agricoles et un renforcement des contrôles; l'amélioration des connaissances sur le phénomène de prolifération des algues vertes.

Un comité de pilotage sera chargé de la mise en oeuvre du plan sous la présidence du préfet de région Bretagne. AP

Source : tempsreel.nouvelobs.com


Pour en savoir plus sur la situation planétaire