Le Perfluorotributylamine (PFTBA) : un gaz à effet de serre 7100 fois plus puissant que le CO2 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/07/2017 à 22h00 par Exo007.


LE PERFLUOROTRIBUTYLAMINE (PFTBA) : UN GAZ À EFFET DE SERRE 7100 FOIS PLUS PUISSANT QUE LE CO2

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le Perfluorotributylamine (PFTBA) : un gaz à effet de serre 7100 fois plus puissant que le CO2

 

Titre Initial : Découverte d'un nouveau gaz à effet de serre 7000 fois plus puissant que le CO2

 

(...)

Il existe plusieurs gaz à effet de serre : eau (H2O), gaz carbonique (CO2), méthane (CH4), protoxyde d'azote ou oxyde nitreux (N2O), ozone (O3) et de gaz mineurs comme l'hexachlorofluorocarbone (HCFC), le perfluorocarbures (PFC) et l'hexafluorure de soufre (SF6).

(...)

 

 

Si l'effet de serre nous est indispensable, une trop forte concentration modifie l'équilibre climatique de notre planète, au détriment de nos sociétés qui devront s'adapter à un climat différent sur un pas de temps très court. Même des gaz émis en très petite quantité peuvent renforcer nettement et durablement l'effet de serre. C'est le cas de ce nouveau gaz à effet de serre

(...)

 

 

Il s'agit du perfluorotributylamine (PFTBA), une molécule utilisée depuis le milieu du XXe siècle dans des liquides thermiquement et chimiquement stables afin de tester des équipements électriques et électroniques et des agents de transfert de chaleur, et ce, sans aucune régulation.

Malheureusement, le PFTBA, qui n'est pas encore considéré comme un gaz à effet de serre persistant, a l'effet radiatif le plus puissant de tous les gaz présents dans l'atmosphère :
une seule molécule de PFTBA dans l'atmosphère a le même effet que 7 100 molécules de CO2.

 


Le perfluorotributylamine (PFTBA) est un gaz artificiel à l'effet
radiatif plus important que la plupart des autres gaz recensés

 

En outre, ce gaz a une durée de vie estimée à 500 ans (contre 5 à 200 ans pour le CO2), ce qui signifie qu'une fois émis, il contribuera au réchauffement des basses couches de l'atmosphère pendant un demi-millénaire, et ce de manière irréversible puisqu'il n'existe aucun moyen de l'éliminer.


(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de C. Magdelaine, publié par notre-planete.info et relayé par SOS-planete

 

Sur un même thème :

Zoom sur le réchauffement climatique

 

La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude Aldous Huxley

 

Dr Quantum double fente et intrication Ou la théorie Quantique expliquée aux nuls - YouTube

 

Note de Jeantrib : Désolé pour la Pub, (juste quelques secondes à souffrir), mais ça vaut la peine !

 


.


.

 

 

abonnés à la newsletter
bimestrielle gratuite donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la version PREMIUM

 

 





Auteur : C. Magdelaine; notreplanete.info

Source : www.notre-planete.info