Le pape du bio prépare la guerre du purin - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/11/2009 à 17h44 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le pape du bio prépare la guerre du purin

Information recueillie par Michel95

Moralité :

Si tu a une excellente idée : Garde la ! Des gens pensent pour toi... T'as juste à laisser la facture à tes descendants...

Un paysagiste du Pays de Gex, près de Genève, milite depuis longtemps pour la diffusion gratuite des pesticides et engrais d'origine biologique.

Une loi réactivée par le gouvernement Sarkozy le pousse à durcir son discours.

Eric Petiot est un figure du bio français.

Installé à Crozet (F), petite bourgade qui domine la région genevoise, le paysagiste développe depuis longtemps des produits naturels qui se substituent aux engrais et pesticides chimiques.

Et sa volonté est de diffuser gratuitement ses formules, libres de brevets.

Mais depuis l'été dernier, le gouvernement de Nicolas Sarkozy a décidé de relancer la chasse aux pesticides naturels non brevetés, abandonnée il y a trois ans.

Paris vise à taxer tous les produits, bio comme chimiques, à hauteur de 130'000 euros.

Cette décision pourrait rallumer ce qu'on désignait alors comme la guerre du purin, prévient Eric Petiot dans les colonnes du Dauphiné Libéré.

Menacé de prison ferme

En 2006, la loi d'Orientation agricole rendait criminelle la publication des préparations naturelles utilisées comme substitut aux pesticides et engrais chimiques.

Eric Potiot s'était alors retrouvé dans le collimateur de la justice hexagonale pour être l'une des figures de proue du mouvement bio.

Menacé d'une peine de prison et d'une lourde amende, il avait vu les charges retenues contre lui abandonnées après une vaste mobilisation populaire, et un amendement de la loi décidée par le Parlement.

Mais depuis juin 2009, le règlement est de nouveau en vigueur.

Les grands groupes qui produisent les pesticides chimiques payent une fortune les brevets protégeant leurs préparations.

Ils voyaient donc d'un très mauvais oeil la diffusion gratuite des préparations d'origine naturelle, relate le quotidien.

Une loi unique en Europe

Eric Potiot ambitionne uniquement de pouvoir diffuser son savoir librement et de laisser le choix aux agriculteurs d'utiliser des produits naturels au lieu des produits chimiques.

Sa démarche est désormais menacée, puisque la loi impose à toute préparation d'être déposée devant les autorités et brevetée, avec les coûts importants que cette démarche implique.

Le paysagiste de Crozet est donc prêt à reprendre la lutte face à un règlement unique en Europe, et qu'il juge surtout contraire à l'esprit du Grenelle de l'environnement, la feuille de route écologique adoptée par le gouvernement Sarkozy.
(tpi)

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr