Le pangolin, mangé jusqu'à son extinction ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/07/2009 à 00h06 par Michel WALTER.


LE PANGOLIN, MANGÉ JUSQU'À SON EXTINCTION ?

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le pangolin, mangé jusqu'à son extinction ?

Asie - Selon certaines croyances médicales asiatiques, le foetus de pangolin augmenterait la virilité masculine. Est-ce une raison suffisante pour manger les individus de cette espèce menacée ?

Le popularité de ces remèdes asiatiques traditionnels pourrait bien être à l'origine de l'extinction des pangolins. La demande en viande et écailles de pangolin ne cesse d'augmenter, incitant le braconnage de cette espèce en voie d'extinction. C'est un rapport publié par WWF, TRAFFIC et l'International Union for Conservation of Nature (UICN) qui le précise.

Issu d'Asie et d'Afrique, le pangolin est convoité en Chine pour ses écailles. Il a d'ailleurs été chassé à l'excès dans ce pays, comme le précise le WWF. La disparition progressive de cette espèce a incité les chasseurs à se tourner vers les pays d'Asie du
sud-est, comme le Cambdoge, le Vietnam et l'Indonésie.

Grâce à ses écailles, le pangolin peut se protéger des prédateurs naturels mais le mammifère ne peut rien contre l'homme qui le traque pour satisfaire la demande chinoise. Bien que l'espèce soit protégée par les lois de plusieurs pays, en Chine, au Cambodge,
au Vietnam, en Birmanie et au Laos, les pangolins sont toujours victimes de braconnage, ce qui menace fortement la survie de l'espèce.

En 2008 déjà, une "maison des horreurs" avait été démantelée en Indonésie. On y ébouillantait des pangolins avant de retirer leurs écailles et de les éventrer. Trente-huit tonnes de carcasses de pangolins ont ainsi été interceptées alors qu'elles convoyaient vers la Chine, premier pays consommateur de l'espèce. Les traités établis pour préserver les espèces menacées n'ont donc presque aucun effet sur le marché noir du commerce de pangolin.

L'extinction de ces animaux pourrait avoir des conséquences importantes sur la faune mondiale. Cette espèce est en effet un prédateur permettant de limiter l'expansion des termites et des fourmis, comme le rappelle Simon Stuart, à la tête de la commission pour la survie des espèces de l'IUCN.

Voir les images

Maxisciences - 17/07/2009