Le mystérieux boson de Higgs sera dévoilé en 2012, selon le CERN - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/07/2011 à 20h19 par Mich.


LE MYSTÉRIEUX BOSON DE HIGGS SERA DÉVOILÉ EN 2012, SELON LE CERN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le mystérieux boson de Higgs sera dévoilé en 2012, selon le CERN

 

Le boson de Higgs, une particule que les physiciens cherchent à saisir depuis des décennies, sera dévoilé d'ici fin 2012, a assuré lundi le patron du CERN Rolf Heuer. Explications.

Etre ou ne pas être? Pour le boson de Higgs, insaisissable particule que les physiciens cherchent à piéger depuis des décennies, cette question, au coeur de la théorie de la matière, sera tranchée d'ici fin 2012, a assuré lundi le patron du CERN Rolf Heuer.

Au LHC, puissant accélérateur de particules du Cern près de Genève, les physiciens tentent de trouver, au fil des collisions, des signes annonciateurs du Higgs, chaînon manquant qui leur permettrait de valider le "Modèle standard", théorie de la structure fondamentale de la matière élaborée voici près de quarante ans.

"Nous savons tout à propos du boson de Higgs, sauf s'il existe", a relevé M. Heuer, en présentant lundi lors d'une conférence de presse les derniers résultats du LHC, lancé comme le Fermilab de Chicago dans une course pour détecter le fameux boson.

"Lors des deux expériences, il y a d'intriguantes fluctuations", possible signes avant-coureurs d'une découverte, a résumé M. Heuer, évoquant une "période excitante" pour les physiciens des particules réunis en congrès à Grenoble. Mais "il faut être très prudent", insiste-t-il.

Au coeur du plus puissant accélérateur de particules au monde, le nombre de collisions "a été multiplié par vingt entre l'an dernier et cette année", a souligné le directeur général du Cern, rappelant que le LHC n'en est qu'à ses "débuts".

Ce "Grand collisionneur de hadrons" où des faisceaux de protons circulent en sens opposé dans un anneau de 27 km, avait redémarré en 2009, après un problème survenu peu après son inauguration à l'automne 2008.

D'ici la fin 2012, le nombre de collisions doit encore être multiplié par dix, donnant une puissance statistique suffisante pour une découverte. "Pour le boson, la question shakespearienne, être ou ne pas être, pourra être tranchée à la fin de l'an prochain", laisse espérer le patron du Cern.

"Si on trouve le boson de Higgs, le Modèle standard sera complet. Si on ne le trouve pas, le Modèle standard aura un problème", mais dans un cas comme dans l'autre, il s'agira de "découvertes".

Le physicien britannique Peter Higgs avait postulé en 1964 l'existence du boson portant son nom afin de donner leur masse aux autres particules. Il entraverait leur mouvement, comme si ces particules étaient engluées dans son champ.

L'absence de boson de Higgs constituerait "un grand trou" dans la théorie, qu'il faudrait "remplir", une tâche qui incomberait au LHC, une machine capable de conduire les physiciens "en territoire inconnu", selon M. Heuer.

 


Peter Ware Higgs (1)

 

Car les physiciens s'attendent déjà à dépasser le cadre du Modèle Standard, qui pourrait toutefois rester valable comme une "approximation" pour les basses énergies. Ainsi, a relevé M. Heuer, la physique de Newton continue de s'appliquer à basse vitesse, alors que la relativité d'Eintein est indispensable pour les grandes.

Matière noire, énergie noire, antimatière, nouvelles particules "supersymétriques"... De nombreuses énigmes restent à résoudre par les physiciens au-delà de la quête du boson de Higgs.

Soleil, étoiles, planètes, galaxies, la matière visible détectée ne représente que 4 à 5% de l'univers. La matière noire et l'énergie sombre, de nature inconnue, forment le reste.

De quoi est composée la matière noire? Comme l'a rappelé Stavros Katsanevas, spécialiste des astroparticules, les physiciens traquent ses hypothétiques constituants. Dans l'espace, grâce au spectromètre magnétique Alpha 2 (AMS) fixé depuis mai à la station spatiale internationale ou dans des laboratoires souterrains, comme celui de Modane en France.

 

Un article de LeMatin.ch & les agences

 

(1) Note de Wikipedia : Peter Ware Higgs, physicien britannique, est né le 29 mai 1929 à Wallsend, dans la banlieue de Newcastle. Jusque récemment, il occupait une chaire de physique à l'Université d'Édimbourg. (...)

Il est surtout connu pour avoir proposé, dans les années 1960, une rupture de symétrie dans la théorie des particules, concernant la force électrofaible, expliquant notamment l'origine de la masse des particules élémentaires, et plus particulièrement les bosons W et Z.

Ce mécanisme, appelé mécanisme de Higgs, prédit l'existence d'une nouvelle particule, appelée par commodité le boson de Higgs, ou plus précisément le boson scalaire massif. Bien qu'elle n'ait encore jamais été détectée, on reconnaît généralement le mécanisme de Higgs comme une partie importante du modèle standard des particules.

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 





Auteur : LeMatin.ch & les agences

Source : www.lematin.ch