Le marché gigantesque de l'efficacité énergétique vient de naître - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/07/2011 à 22h28 par Kannie.


LE MARCHÉ GIGANTESQUE DE L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE VIENT DE NAÎTRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le marché gigantesque de l'efficacité énergétique vient de naître

 

Halte au bricolage !

Le développement durable n'en finit pas de créer des opportunités d'investissements. Le solaire, l'éolien, la biomasse, la géothermie... autant de nouvelles technologies et de nouvelles applications qui pourront bientôt verdir notre quotidien.

Mais pour l'instant, les pays européens bricolent.

Un peu de solaire par-là, un peu d'éolien par-ci... les pays avancent en ordre dispersé et sans stratégie. Or investir réellement dans de nouvelles technologies sera leur seule chance d'atteindre les objectifs climatiques en 2020.

Devant l'urgence, la Commission européenne commence à privilégier l'efficacité. Or cette nouvelle priorité est en train de rebattre les cartes des technologies. Le solaire, tout comme les agro-carburants, ou la prométhéenne pile à hydrogène ont du souci à se faire.

Une solution miracle est en train d'émerger, l'économie d'énergie !

Un secteur en particulier va être au centre des politiques énergétiques dans les années à venir : le logement.

Les acteurs qui réussiront à fournir les technologies pour verdir nos appartements seront les grands gagnants du marché de l'efficacité.

Attention, le marché est gigantesque !

Un secteur qui s'emballe depuis 30 ans

Le logement consomme 40% de l'énergie consommée en Europe.

En France, le logement ne fait pas exception. Depuis 1970, c'est devenu le premier secteur consommateur d'énergie. A cela trois raisons :

L'agrandissement de la taille moyenne du logement

Les besoins en confort qui augmentent (chauffage)

La hausse de la consommation moyenne d'électricité (appareils électroménagers en tout genre)

De son côté, l'EIA, l'Energy Information Agency américaine, a révélé que le logement était le principal consommateur d'électricité depuis les années 2000.

Le business de l'économie d'énergie naît à peine

On a laissé le logement se développer de manière anarchique depuis des dizaines d'années. Ainsi, en 30 ans, sa consommation d'énergie a doublé en France.

Mais à partir des années 2000, la prise de conscience écologique a commencé à apporter quelques changements à notre quotidien. Les premières techniques d'efficacité se développent :

Développer l'usage des ampoules basse consommation.

Remplacer vos vieux appareils électroménagers.

Utiliser des boîtiers intelligents qui coupent l'alimentation des appareils que l'on n'utilise pas.

Mais disons le tout net : c'est encore du bricolage !

La Commission veut passer au stade industriel

Les chiffres sont connus. Les pays européens doivent respecter les "trois 20" d'ici 2020. Il s'agit de réduire la consommation énergétique de 20%, réduire les émissions de CO2 de 20% et d'améliorer l'efficacité énergétique de 20%.

L'efficacité était le seul objectif que les Etats avaient le choix de respecter. Ce ne sera bientôt plus le cas.

Les 20% d'efficacité énergique vont bientôt devenir obligatoire. La Commission a publié des exigences très fermes fin juin.

L'énergie la plus verte est celle que l'on ne consomme pas

Réduction de la consommation des bâtiments publics, aides aux particuliers pour rénover leurs logements, et soutien aux améliorations dans la distribution d'énergie... autant de nouveaux marchés que la Commission veut voire exploser dans les années à venir.

Car il faut bien retenir la nouvelle antienne de Bruxelles : “L'énergie la plus verte est celle que l'on ne consomme pas“.

Des profits alternatifs qui vont devenir continus

J'aimerais vous donner un exemple de secteur promis à un grand avenir : la distribution du courant.

Les transformateurs convertissent le courant alternatif en courant continu. Cette transformation est une source majeure de perte d'énergie.

Regardez par vous-même : le petit boîtier qui est au milieu du fil de votre PC, ou TV ou appareil électronique, est chaud. Cette chaleur, c'est une perte. Mais désormais, des sociétés comme ABB sont capables d'économiser cette énergie.

Les sociétés qui sauront développer des technologies similaires adaptées au logement privé gagneront des millions.

Le secteur de l'électricité, un marché à prendre

Parmi ces technologies, c'est bien la gestion de l'électricité qui a le vent en poupe.

Efficacité énergétique, énergies renouvelables, voitures électriques, smart grid... toutes les grandes évolutions technologiques des dernières années sont reliées à l'électricité.

Ce tournant a été anticipé par plusieurs groupes visionnaires. Ainsi les sociétés comme A123 Systems, Power-One, ou encore STR Holdings sont promis à un avenir lumineux.

Même les émergents se mêlent à la bataille de l'électron. Le groupe chinois Hollysys Automation Technologies progresse actuellement à la vitesse de l'éclair.

Mon conseil : les opportunités à saisir sont mondiales. Mais je vous conseillerais de ne pas aller chercher trop loin ce que vous trouverez de l'autre côté de la rue.

L'Europe et les Etats Unis possèdent peut-être les marchés les plus prometteurs pour ce business.
 

Un article de Florent Detroy (*), publié par Agora

(*) Florent Detroy est diplomé de Science Po Grenoble, où il s'est spécialisé sur les problématiques énergétiques et les transformations de l'espace post-soviétique. Sa spécialité, ce sont les matières premières et en particulier dans le secteur de l'énergie.
 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Florent Detroy

Source : edito-matieres-premieres.fr