Le lobbying du secteur du nucléaire : une bonne année pour l'industrie nucléaire ( dans le monde) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/02/2010 à 18h25 par Jacques.


LE LOBBYING DU SECTEUR DU NUCLÉAIRE : UNE BONNE ANNÉE POUR L'INDUSTRIE NUCLÉAIRE ( DANS LE MONDE)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le lobbying du secteur du nucléaire : une bonne année pour l'industrie nucléaire ( dans le monde)

Est ce que l'ère du "Non au Nucléaire" a été remplacé par l'ère du "Oui au Nucléaire"... et l'uranium surfe sur la tendance.

Le lobbying du secteur du nucléaire -- des minières aux fabricants de réacteurs en passant par ceux qui sont en contact avec le gouvernement et ceux qui signent les chèques. Tout ce que j'ai entendu me pousse à croire que 2010 sera -- enfin -- une bonne année pour l'industrie nucléaire.

Que ce soit aux Etats-Unis ou dans le reste du monde, le nucléaire se porte bien... et même de mieux en mieux. Après avoir été boudée pendant 30 ans à la suite [faux] d'un grave accident à la Centrale de Three Mile Island en Pennsylvanie (est) en 1979, le coeur d'un réacteur ayant en partie fondu, cette source d'énergie pourrait connaître un renouveau.

L'énergie nucléaire est principalement utilisée pour générer de l'électricité. Commençons par jeter un oeil à la façon dont le monde génère son électricité.

Il existe 436 réacteurs en activité dans 30 pays à travers le monde, dont 104 sont aux Etats-Unis. Ces réacteurs ne produisent que 15% de l'électricité mondiale. La mauvaise nouvelle, c'est que 50 réacteurs sont actuellement en construction. Il y en a 137 de plus de prévus, ainsi que 295 propositions de construction en attente d'autorisation.

Et qu'en est-il de la Chine et de ses ambitions nucléaires ? Selon un article dans le New York Times du 16 décembre 2009, "au cours des dix prochaines années, la Chine se prépare à construire trois fois plus de centrales nucléaires que tous les autres pays du monde réunis".

Selon le Times, "l'industrie civile de l'énergie nucléaire" de la Chine (et soyez sûr qu'il existe aussi une industrie militaire du nucléaire en Chine) possède 11 réacteurs en activité, et 10 réacteurs de plus sont prévus par an pour les 15 années à venir. Cela représente 150 nouveaux réacteurs rien que pour la Chine.

▪ Alors où le secteur nucléaire mondial va-t-il trouver l'uranium nécessaire pour faire tourner ces nouveaux réacteurs ? C'est une excellente question.

Rien qu'aux Etats-Unis, l'utilisation annuelle d'uranium pour le nucléaire est de près de 25 millions de kilos. Les Etats-Unis produisent moins de 1,8 million de kilos de ce carburant -- près de 7% -- et importent le reste.

Mais malgré la grande demande des Etats-Unis en matière d'uranium importé, l'industrie mondiale de l'extraction d'uranium n'a pas la capacité nécessaire pour répondre à cette demande.

Une grande quantité du carburant nucléaire importé aux Etats-Unis vient des ogives nucléaires russes retirées de la circulation. Ces ogives datent de l'Union soviétique.

Si vous pensiez que les Etats-Unis avaient un problème avec le pétrole importé, vous savez maintenant que le pays a également un problème avec l'uranium. C'est un problème de sécurité nationale, et c'est dramatique

Déclaration du président français Nicolas Sarkozy à Rome

« Si l'Europe veut respecter ses engagements à l'aune de 2020, elle doit développer massivement les énergies renouvelables et développer le nucléaire. »24/02/2009 par France 24

Source : citoyenactif.20minutes-blogs.fr

Info sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........