Le lac Vostok préservé de tout contact - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/02/2012 à 21h52 par Fred.


LE LAC VOSTOK PRÉSERVÉ DE TOUT CONTACT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le lac Vostok préservé de tout contact

 
Titre initial :
Le lac Vostok préservé de tout contact avec l'atmosphère depuis au moins 500.000 ans

 

Des chercheurs russes viennent d'atteindre la surface du célèbre lac Vostok. Ils y sont parvenus, après plus de vingt ans de forage.

Ce lac est un immense plan d'eau, vieux de 30 millions d'années, enfoui sous plusieurs kilomètres de glace dans l'Antarctique.

L'agence RIA Novasti l'a annoncé le 6 février 2012 dans un communiqué. «Les chercheurs ont achevé un forage de 3.768 mètres, à la station Vostok en Antarctique, ils ont atteint la surface du lac subglaciaire».

Ce lac, enfoui sous quatre kilomètres de glace dans l'Antarctique, a suscité de vives réactions au sein de la communauté scientifique internationale.

Le glaciologue français, Jean Jouzel, fait part de ses inquiétudes, au Figaro, concernant les techniques utilisées lors de la dernière étape du forage qui risquent de contaminer le lac avec des bactéries de surface. En effet, les eaux du lac ont été préservées de tout contact avec l'atmosphère depuis au moins 500.000 ans.

Les eaux du lac pourraient contenir des formes de vie inconnues

L'étude d'échantillons provenant du lac Vostok pourrait permettre des révélations sur l'évolution de la Terre et contenir des formes de vie inconnues à ce jour, estimaient le 2 février des scientifiques.

Dans la glace remontée, ont été trouvées des bactéries proches des protéobactéries et des actinomycètes peut-être âgées d'environ 500.000 ans.

Selon les hypothèses, elles auraient été amenées par le vent et enfouies dans la glace ou proviendraient de l'eau du lac lui-même. Mais cette découverte a été contestée par une équipe franco-russe estimant qu'il s'agissait d'une contamination de la glace par le liquide de forage à base de kérosène.

Ainsi, Jean Jouzel, directeur de recherches au Commissariat à l'Énergie Atomique (CEA) est très pessimiste : "Je ne pense pas que cela amènera de grandes découvertes et cela risque de créer une pollution. Les Russes pensent qu'elle serait transitoire et peu importante, mais cela reste à prouver".

Il explique qu'au début des années 2000, une équipe française était impliquée, mais elle s'est arrêtée à 120 mètres au-dessus du lac pour ne pas le polluer. Les Russes ont décidé de continuer, dit Jean Jouzel.

(...)

L'écosystème du lac devrait être unique, du fait de l'hyper saturation en oxygène présente dans le lac : l'oxygène y est 50 fois plus présent que dans n'importe quel autre lac.

(...)

La connaissance des eaux du lac

Trois communications ont été publiées dans l'hebdomadaire Science et rapportent un nouvel éclairage sur la biologie et les origines de la glace profonde qui recouvre le lac Vostok.

Elles avancent de premières indications surprenantes: l'existence d'écosystèmes microbiens dans les eaux du lac. "Ce sont dans les profondeurs du lac que se trouvent les choses les plus intéressantes", estime John Priscu, professeur environnemental à l'université de Montana.

 

(...)

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Héloïse Roc, publié par lagrandeepoque.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Héloïse Roc

Source : www.lagrandeepoque.com