Le lac Tekapo: une turquoise nichée au coeur du pays Mackenzie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/01/2010 à 11h37 par Jacques.


LE LAC TEKAPO: UNE TURQUOISE NICHÉE AU COEUR DU PAYS MACKENZIE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le lac Tekapo: une turquoise nichée au coeur du pays Mackenzie

Info sélectionnée par Jacques

Dommage qu'on y fasse du jet ski !

Je l'avais aperçu de l'avion. Son bleu turquoise puissant dominait l'ocre rouge des montagnes qui l'entourent. Le lac Tekapo. Un bijou. Une merveille de la nature façonnée par les anciens glaciers. Et une halte incontournable pour les voyageurs.

Il a de quoi impressionner ce lac. Quatre-vingt trois kilomètres carrés d'eau dans un décor quasi-désertique, à près de 700 mètres d'altitude. Du bleu turquoise à perte de vue! L'étendue doit sa couleur aux anciens glaciers qui l'ont formé.

Des particules en suspensions Lake Pukaki-sorte de farine de roche qui reflète la lumière- lui confère un aspect laiteux et sa couleur bien particulière qu'il n'est pas le seul à arborer. Quelques kilomètres plus loin vers le sud, le lac Pukaki revêt la même robe.

Pile au milieu de l'île du sud, le lac Tekapo s'inscrit aujourd'hui comme une halte incontournable pour les touristes. On peut y faire du jet ski, du ski nautique ou de la randonnée à cheval... Mais le meilleur moyen reste de se balader sur les sentiers qui le longent, notamment celui qui monte au sommet du Mont John et qui offre un point de vue saisissant.

Ici, on voit les étoiles mieux que partout dans l'île du sud voire dans le monde. Peu de pollution lumineuse, des nuits noires et souvent sans nuage, le Mont John requiert tous les atouts pour scruter le ciel. C'est pourquoi les Néo-Zélandais y ont installé un observatoire.

Cet observatoire scientifique est né d'un partenariat entre une université américaine et l'université du Canterbury. Il a été ouvert en 1965 et compte six téléscopes dont un de 1,8 mètres. Le site est considéré comme le plus facile et accessible pour observer le ciel. On peut y voir 50 millions d'étoiles chaque nuits.

"Réserve d'étoiles"

Dans les prochaines années, le lac Tekapo pourrait devenir la première "réserve mondiale d'observation des étoiles". C'est en tous cas ce que souhaite Graeme Murray, l'actif directeur de l'observatoire qui est allé suggérer l'idée à une conférence de l'Unesco en 2007.

La décision sera rendue sous peu par l'organisation internationale dont le siège se situe à Paris.

Si le village de Tekapo -qui compte environ 800 âmes- prend la voie de la préservation de son site exceptionnel, il devra cependant faire une croix sur son développement urbain qui entraîne de la pollution lumineuse. Et peut être rennoncer à accueillir de plus en plus de touristes.

C'est ce qui a fait débat pendant des années au sein du Mackenzie city concil. Mais aujourd'hui, citoyens et acteurs semblent parler d'une seule voix pour conserver leur site. Une utilisation raisonnable de l'électricité est organisée et la ville a installé des lumières spéciales dans les rues. Et ce, pour le plus grand plaisir des néo-astronomes.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........