Le jour où le monde a marché contre Monsanto - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/05/2014 à 15h20 par Fred.


LE JOUR OÙ LE MONDE A MARCHÉ CONTRE MONSANTO

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le jour où le monde a marché contre Monsanto

 

Ce samedi 24 mai, se tenait la Marche Mondiale contre Monsanto. Il y a exactement un an, le 25 mai 2013, nous avions filmé cette manifestation, à Paris pour LaTéléLibre.fr.

 

 

" Le mouvement contre Monsanto s'amplifie, dans l'indifférence quasi-générale des médias. Partout sur la planète des militants s'organisent et manifestent contre la main-mise de quelques multinationales sur notre alimentation. LaTéléLibre était présente sur l'esplanade du Trocadéro pour relayer ce cri : notre souveraineté alimentaire est en danger!

Derrière le combat contre les OGM, se cachent d'autres dangers moins médiatisés. A travers les brevets sur les semences, il s'agit ni plus ni moins d'une privatisation du vivant.

Partout dans le monde, Monsanto et les 4 autres multinationales de l'agro-alimentaire, imposent leurs lois. Aux USA et en Europe, des lois favorisant la logique économique à court terme sont votées, ou en passe de l'être.

C'est une course contre la montre qui a lieu en ce moment. Elle oppose les multinationales qui veulent vendre leurs produits et les opposants qui essayent de faire connaitre les études qui prouvent les effets néfastes pour la santé des humains mais aussi des abeilles.

 

 

Quand les abeilles meurent, Monsanto chante

La vie dépend du travail de pollinisation des abeilles, c'est avéré. Pourtant, ces dernières disparaissent, personne ne le nie plus. Les causes ? Certaines activités humaines. Et parmi elles, en première ligne, les pesticides commercialisés par des géants de l'agroalimentaire comme Monsanto - c'est aujourd'hui prouvé.

C'est alors que le monde regarde, ahuri, fleurir les lois et les projets de loi en faveur de la firme Monsanto. Aux Etats-Unis, en Europe et dans le monde l'effarement a laissé la place au scandale. Et la Terre entière est en branle. Aujourd'hui, à l'acceptation se substitue l'action.

 

 

Fin mars, un chercheur américain devait faire part de quinze années de recherches au sujet des effets du Roundup sur les abeilles. Mais quelques jours avant qu'il ne publie ses résultats démontrant la résistance des butineuses à l'herbicide de la firme Monsanto, le département de l'agriculture de l'Illinois saisit ses ruches et détruit ses abeilles. La raison ? « La maladie bactérienne, la loque américaine, détectée dans un certain nombre de [ses] colonies », affirme le superviseur de l'inspection des ruchers du département.

 

NDLR - Cette publicité de Monsanto explique son "engagement pour une agriculture durable"

 

« Monsanto protection Act »

(...)

Des semences confisquées

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Flore Viénot, publié par blog.francetvinfo.fr et relayé par SOS-planete

 

Lire aussi :

Hécatombe des abeilles : un étonnant refus de savoir

La Commission européenne vient de publier un rapport d'étude épidémiologique qui concerne les mortalités de colonies d'abeilles dans 17 États européens, dont la France. Dans ce rapport, un facteur de mortalité a été omis par Bruxelles : les pesticides. Un choix moins scientifique que politique pour Gérard Arnold, directeur de recherche au CNRS.

Ainsi que ceci : Les chercheurs volent au secours des abeilles

Et en cadeau : le dossier de l'Inra

 

Pour en savoir plus, abonnez-vous à notre newsletter bimestrielle GRATUITE

Contribuez au financement participatif de SOS-planete

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Flore Viénot

Source : blog.francetvinfo.fr