Le Japon limite les mouvements du Rainbow Warrior de Greenpeace - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/04/2011 à 19h53 par Mich.


LE JAPON LIMITE LES MOUVEMENTS DU RAINBOW WARRIOR DE GREENPEACE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le Japon limite les mouvements du Rainbow Warrior de Greenpeace

 

Le navire Rainbow Warrior s'est vu refuser l'autorisation de s'approcher des côtes proches de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima (nord-est du Japon) pour y effectuer des mesures sur la qualité de l'eau, a affirmé ce jeudi l'organisation écologiste Greenpeace.

« Le gouvernement japonais a refusé de donner à Greenpeace l'autorisation de mener à bien une surveillance indépendante à l'intérieur des 12 miles (20 km) des eaux territoriales », déplore Greenpeace dans un communiqué. L'organisation précise que Tokyo a « seulement approuvé un programme beaucoup plus limité, plus au large ».

Le vaisseau amiral de l'ONG internationale est arrivé au large de Tokyo jeudi, en route vers Fukushima, situé à quelque 250 km au nord-est de la capitale. Il a l'intention de s'arrêter brièvement à Tokyo pour effectuer des réparations avant de repartir vers le nord pour examiner la faune et la flore marine et les impacts possibles de la contamination radioactive sur la chaîne alimentaire et la santé.

 

Un article d'Ouest France

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 
« Le gouvernement doit rapidement revenir sur sa décision et donner l'autorisation de faire des tests plus près de la côte pour que nous puissions entamer cette recherche indépendante cruciale », a souligné Junichi Sato, directeur exécutif de Greenpeace Japon.





Auteur : Ouest France

Source : www.ouest-france.fr