Le gouvernement américain accuse par erreur 84 000 sites de pédopornographie - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/02/2011 à 21h14 par Mich.


LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN ACCUSE PAR ERREUR 84 000 SITES DE PÉDOPORNOGRAPHIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le gouvernement américain accuse par erreur 84 000 sites de pédopornographie

Un exemple à retenir pour le modèle français : le gouvernement américain a diffusé par erreur sur 84 000 sites un message les accusant de pédopornographie.

Une grosse bourde qui va causer un important préjudice aux éditeurs concernés.

Comme la France avec la loi Loppsi 2, les Etats-Unis luttent activement contre la pédopornographie, mais n'est aucunement à l'abri d'une erreur. La semaine dernière, le centre américain de protection de la propriété intellectuelle (ICE) a décidé de bloquer plusieurs dizaines de milliers de sites qui diffusaient des contenus à caractère pédopornographique, comme le précise le site TorrentFreak.

L'ICE aurait à ce titre obtenu l'accord du juge de la Cour de district et se serait empressé de diffuser l'information aux hébergeurs des sites concernés afin qu'ils publient un message d'avertissement aux internautes et au webmaster. Jusque-là, rien de plus normal dans la procédure.

Mais étrangement, au même moment, 84 000 sites ont vu ce même message apparaître, alors qu'ils n'avaient jamais commis une telle infraction et utilisaient ce site par exemple à titre commercial. Tous étaient hébergés par FreeDNS.

Finalement il aura fallu au total 3 jours pour que le problème soit résolu. Tout d'abord, FreeDNS a déclaré sur son site qu'il n'était aucunement en cause dans cette affaire mais tâchait tout de même de la réparer au plus vite : « Nous n'avons jamais autorisé ce type d'abus sur notre service de DNS.

Nous essayons de résoudre le problème aussi rapidement que possible ». De leur côté, les victimes ne sont pas restées sans bouger. Le gérant d'une PME affiche sur son site le message suivant :
« Je peux vous assurer que je n'ai pas et ne serai jamais impliqué dans la diffusion de contenus aussi horribles. Une petite enquête montrerait que tout le réseau mooo.com a été impacté. »

Cette erreur porte préjudice aux entreprises victimes du bug, car en matière de commerce, une fois le doute émis, même si les soupçons ne sont pas fondés, bien des visiteurs garderont cet incident à l'esprit.

Cet exemple américain montre combien il est délicat de confier à un FAI la tâche de surveiller tout un réseau et de bloquer l'accès au site lorsque cela est nécessaire, alors même que les autorités n'y parviennent pas sans dommages collatéraux. Argument que les opposants mettent en avant depuis les premières propositions de la loi Loppsi 2 en France.

Cette loi menace nos libertés et aggrave l'injustice sociale, elle doit être retirée ou abrogée !

Mobilisons nous : Si tu ne t'occupes pas de la LOPPSI 2, elle s'occupera de toi !

Signez la pétition contre la Loppsi 2 (données confidentielles)
2970 signatures à ce jour!

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE!

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : linformaticien.com

Source : www.linformaticien.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Loppsi 2