Le GIEC et le nucléaire... (Richard Gray et Ben Leach, The Telegraph, UK) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/02/2010 à 15h33 par Jacques.


LE GIEC ET LE NUCLÉAIRE... (RICHARD GRAY ET BEN LEACH, THE TELEGRAPH, UK)

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le GIEC et le nucléaire... (Richard Gray et Ben Leach, The Telegraph, UK)

Les données du rapport AR4 du GIEC concernant les émissions de CO2 par kWh nucléaire produit proviennent de la World Nuclear Association, l'équivalent de Greenpeace, mais en version pro-nucléaire. Ceci alors qu'il existe de très nombreuses études scientifiques indépendantes à ce sujet.

Une étude de l'université de Stanford (voir ici) a resencé 103 études scientifiques sur le sujet. En faisant la moyenne de ces études indépendantes, l'équipe de Stanford arrive à la conclusion que la production d'un kWh nucléaire conduit à émettre 66 grammes de CO2.

Dans le rapport du GIEC, c'est le chiffre de 40 grammes qui est retenu, soit 33% de moins que ce que disent les scientifiques.

Et le rapport du GIEC affirme que le kWh nucléaire coûte moins cher que le kWh charbon, alors que c'est complètement faux. Le coût de production du kWh nucléaire est de 5,5 à 11 €c, contre 3 à 4 pour le kWh charbon.

Lire : Le coût du kWh nucléaire
http://www.electron-economy.org/article-34620931-6.html

En France, plusieurs labos de recherches sur le climat sont d'ailleurs affiliées au...Commissariat à l'Energie Atomique (CEA)...

La page la plus mensongère porte sur les ressources en uranium, avec des fantasmes sur des technologies qui n'existent pas :

http://www.electron-economy.org/ext/http://www.ipcc.ch/publications_and_data/ar4/wg3/en/ch4s4-3-2.html

La réalité c'est qu'il reste 60 ans de réserves en uranium au rythme de consommation actuel (et non 85 ans comme indiqué sur la page bison du rapport du GIEC), soit 12 ans si on multiplie la consommation par 5. Et si on la multiplie pas par 5, le nucléaire n'a strictement aucun intérêt sur le plan climatique. Bilan : le nucléaire est une impasse.

Nucléaire -

La pénurie d'uranium approche à grands pas
(Technology Review, MIT)
http://www.electron-economy.org/article-la-penurie-en-uranium-approche-a-grands-pas-technology-review-mit--39574737.html

Source : electron-economy.org

Info sélectionnée par Jacques

Un dossier est également visible ici

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........