Le cuivre fait ses preuves contre les infections nosocomiales - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/06/2014 à 20h23 par Exo007.


LE CUIVRE FAIT SES PREUVES CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le cuivre fait ses preuves contre les infections nosocomiales

 

En France, un petit nombre d'hôpitaux et d'Ehpad commencent à s'équiper.

Protéger les malades hospitalisés et les résidents des maisons de retraite des infections est un défi quotidien pour les soignants.

Aux protocoles d'hygiène classiques pour lutter contre la prolifération microbienne s'est ajouté ces dernières années un nouvel outil : le cuivre.

En revêtement sur les poignées de portes, les rampes de soutien, les plateaux de table de nuit ou les boutons d'appel...

(...)

Les vertus antimicrobiennes du cuivre sont pressenties depuis des siècles, mais son intérêt contre les infections nosocomiales n'intéresse les chercheurs que depuis une dizaine d'années. Ceux-ci ont découvert en effet que les ions de cuivre, positifs, créent par une sorte de «court-circuit» des trous dans la membrane de la bactérie, entraînant sa mort.

Une mort rapide

Cela expliquerait les propriétés antimicrobiennes spectaculaires du métal, révélées par différents travaux, notamment ceux du Pr Bill Keevil de l'université de Southampton (Royaume-Uni).

Sur une surface en cuivre, le temps de survie des micro-organismes oscillerait entre cinq minutes et deux heures, suivant les circonstances (température, humidité, concentration en cuivre de l'alliage) et le type de germe.

Ces propriétés ont été avérées en laboratoire pour nombre de bactéries à l'origine d'infections nosocomiales (E. coli, staphylocoque doré, Clostridium difficile), y compris les formes résistantes à plusieurs antibiotiques. C'est aussi le cas pour le norovirus, principal responsable des épidémies de gastro-entérites chez l'adulte.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Pauline Fréour, publié par lefigaro.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer au financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Pauline Fréour

Source : sante.lefigaro.fr