Le crâne d'un chien de 33.000 ans déterré en Sibérie - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/08/2011 à 15h17 par Tanka.


LE CRÂNE D'UN CHIEN DE 33.000 ANS DÉTERRÉ EN SIBÉRIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le crâne d'un chien de 33.000 ans déterré en Sibérie

 
Dans les montagnes de l'Altai, en Sibérie, le crâne étonnamment bien préservé d'un chien vieux de 33 000 ans a été découvert dans une grotte. Ces ossements prouvent pour la première fois qu'à l'époque déjà, les chiens étaient domestiqués.

Une découverte réalisée par une équipe internationale d'archéologues menée par des scientifiques russes permet d'établir pour la toute première fois que les chiens, il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, étaient déjà domestiqués. Il s'agit d'un crâne retrouvé dans une grotte, en Sibérie, révèle une étude publiée dans la revue scientifique Plos One.

Bien que le museau de l'animal retrouvé ait la même taille que ceux des chiens actuels, ses dents ressemblent davantage à celles des loups sauvages européens, qui possèdent quant à eux un museau plus large et plus court. Ces informations laissent donc penser que la découverte concerne un chien qui commençait tout juste à être domestiqué, comme l'indique la biologiste Susan Crockford, qui a participé à l'étude. Pour autant, des doutes subsistent quand à la loyauté du meilleur ami de l'homme à cette époque.

Une rencontre naturelle

"Les loups n'ont pas été délibérément domestiqués, le passage de l'état de loup à celui de chien a été une évolution naturelle" indique-t-elle. Mais pour qu'une pareille évolution ait été rendue possible, il a fallu que les populations humaines soient installées. En effet, "à cette époque, les hommes chassaient les animaux en grand nombre et laissaient beaucoup d'os, ce qui attirait les loups", explique la scientifique.

En contrepartie, ces premiers chiens étaient utiles puisqu'ils nettoyaient les déchets et éloignaient les prédateurs tels que les ours.

Par la suite, depuis 10.000 ans maintenant, les chiens sont devenus des "membres de l'équipe" à part entière, estime l'archéologue Thomas Higham, co-auteur de l'étude. "Quand vous avez des chiens pour chasser, ça change soudainement la donne.

Les chasseurs qui possèdent des chiens sont bien meilleurs que ceux qui chassent en solitaire", explique-t-il à la BBC.
 

Un article de , publié par Maxisciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.maxisciences.com