Et si la covid avait l'intelligence de rendre infertile cette espèce qui détruit toutes les autres ?

"Le cosmos et le lotus" (extrait) - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/04/2013 à 11h34 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
"Le cosmos et le lotus" (extrait)

 

La question que les astrophysicens se sont posée pour chaque modèle d'univers est :

"Héberge-t-il la vie et la conscience après une évolution de 13,7 milliards d'années ?"

La réponse est des plus surprenantes :

La très grande majorité des univers possèdent une combinaison "perdante" et se retrouvent dépourvus de vie et de conscience - sauf le nôtre, où la combinaison est "gagnante" et dont nous représentons, en quelque sorte, le gros lot.

La plupart des univers sont stériles parce qu'ils sont incapables de fabriquer des étoiles massives. Sans celles-ci, les éléments lourds comme le carbone, brique de la vie, ne pourraient exister.

 

Extrait de "Le cosmos et le lotus" de Trinh Xuan Thuan, publié chez Albin Michel et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Source : www.trinhxuanthuan.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (2) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par theo le 24/04/2013 à 23h29

C'est quoi un univers et pourquoi serions nous seul dedans ??? Peut être qu'on n'a pas eu de chance, qu'on a tiré le mauvais lot et qu'on est dans la plus dégueux de toutes les galaxies. Qui sait ?? Parmi toutes ces milliards de galaxies... Je ne comprends pas tout... et le big bang ?? C'est fou. Sans avant, ni après (et ça parait normal ?). Au pire un big crunch impossible, au mieux une théorie des cordes incompréhensible pour expliquer... je vais tout droit et je retombe sur mes pas (c'est mathématique). Non je ne comprends pas tout de la science. Un grand scientifique réputé a sorti un calcule pour prouver que nous étions la seul forme de vie sur terre, dans tout l'univers. N'importe quoi !! C'est facile... c'est la seule réponse qui apporte 100% de chance de ne pas se tromper.

Ne laissez pas un scientifique s'imaginer, ce n'est pas son boulot... Ils nous ont monté un univers tout tordu, voir froissé, des fois étalé en fine couche comme un feuilleté au chocolat (avec évidement 70% cacao dans le chocolat).

Commentaire laissé par penseurmaladif le 24/04/2013 à 14h59

Le début de l'Univers, infinie source d'énergie comprimée en une seule force et en un seul point dans sa première phase. Puis, dans son expansion à travers l'espace, l'Univers donna place aux quatre forces fondamentales pour y former le Temps et les constantes physiques connues des physiciens. Les ondes émises par ces nouvelles particules toujours plus enclins à se lier entres elles dans les conditions les plus extrêmes ou la formation de toute vie ne pouvait pas exister jadis, se sont distinguées avec d'autres formes d'interactions qui nous laissent à supposer qu'il puisse exister une fin à notre Univers tel que nous le percevons. La relation avec laquelle cette énergie sombre transforme la nature de l'Univers sans en affecter sa composition ne peut que soit faire diminuer la chaleur de l'énergie primitive pour l'amener à un point qui ne permettrait plus d'y rendre cohérent sa structure, ou l'énergie sombre se substituerait avec celle de l'énergie corpusculaire, retrouvant le niveau d'énergie nécessaire a pouvoir former un autre Univers. Ou au contraire, l'Univers viendrait s'effondrer sur lui-même par une régression de l'espace-temps, augmentant sa température jusqu'à atteindre une valeur asymptotique le rendant infiniment énergétique, puis ré-exploserait de manière cyclique. Dans tous les cas, il fait bon vivre tant que nous seront là pour en parler.