Le compteur électrique intelligent, vous connaissez ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/10/2010 à 06h30 par Tanka.


LE COMPTEUR ÉLECTRIQUE INTELLIGENT, VOUS CONNAISSEZ ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le compteur électrique intelligent, vous connaissez ?

Connaissez-vous le compteur électrique intelligent ? Il enregistre votre consommation électrique en temps réel, transmet les infos à ERDF et aux producteurs d'électricité, et permet de couper le courant à distance d'un simple clic... Et il devient bientôt obligatoire, par un décret discret dont on n'a pas entendu parler. Vous le saviez, vous ? Explications.

Le 5 août 2010, la CNIL mettait en garde contre ces compteurs électriques intelligents, et naturellement, personne ne s'en est rendu compte. Et jeudi 2 septembre, le ministère de l'Ecologie a publié en toute discrétion au Journal officiel un texte rendant obligatoires les compteurs électriques dits “intelligents” dans les logements neufs à partir de 2012. Ce décret est passé inaperçu, sans doute parce que le sujet n'est pas hyper sexy, médiatiquement parlant.

Le décret, qui "rend obligatoire la mise en oeuvre de compteurs 'communicants' par les gestionnaires de réseaux électriques" définit un calendrier pour la mise en place systématique de ces appareils d'ici 2021 (logements neufs et anciens) et fixe au 31 décembre 2010 la fin de leur période d'expérimentation.

Or, premier problème, ces nouveaux compteurs coûtent cher : pour changer tous les compteurs en France, cela coûterait entre 4,2 et 8,4 milliards d'euros d'ici 2021, soit 120 à 240 euros par abonné.

Tout cela pour un compteur “pensé par et pour le distributeur ERDF et pas du tout au bénéfice du consommateur”, selon l'UFC-Que Choisir, dans un communiqué. Un compteur qui pose des problèmes de respect de la vie privée.

Pourquoi une mise en garde de la CNIL le 5 août dernier ? Le concept de "smart grid" ou de "réseau de distribution d'électricité intelligent" s'est développé ces dernières années. Il implique de poser des compteurs électriques nouvelle génération, qui collectent des informations détaillées sur notre consommation électrique, pour nous aider à réfléchir à notre façon de consommer.

Ces compteurs évolués sont capables de communiquer avec les systèmes informatiques des producteurs et des distributeurs d'énergie et peuvent relever la consommation électrique pratiquement en temps réel pour la transmettre au distributeur.

Avantages : ces compteurs permettront de faire à distance (plus de déplacement de techniciens, moins de frais, un chômeur en plus) certaines opérations : relevés de consommation, ouvertures et clôture de contrat, les changements de puissance des installations. Ces compteurs permettent également de faire des économies car ils mesurent précisément et en temps réel la consommation électrique. Les informations obtenues seront mises à disposition de l'usager qui pourra méditer sur sa consommation et la modifier pour avoir de meilleurs tarifs.

Mais il y a un mais : Les informations collectées, très précises, seront transmises régulièrement, toutes les 10 à 30 minutes, via un réseau dédié, au gestionnaire du réseau d'énergie (ERDF, par exemple), puis aux producteurs et aux distributeurs d'énergie. Il leur sera ainsi possible de prévoir l'énergie consommée, pour adapter précisément la capacité de production - et faire des économies d'énergies et donc moins polluer : il y a, on le voit, un objectif moral, écologique et à la mode.

N'empêche que toutes ces informations de consommation d'énergie transmises, très détaillées, permettent de savoir beaucoup de choses sur les occupants d'une habitation, comme leur horaire de réveil, le moment où ils prennent une douche ou bien quand ils utilisent certains appareils (four, bouilloire, toaster...). La vie privée des usagers pourra se déduire de ces infos. Ces compteurs communicants peuvent également agir directement sur l'installation électrique, par exemple de couper l'alimentation électrique à distance, via une interface web.

Les conditions d'installation des compteurs intelligents en France ne sont pas encore fixées, on est en phase d'expérimentation. Parce que les informations de consommation électrique sont des données personnelles, la CNIL suit le développement de ces systèmes afin de s'assurer que les informations concernant les usagers seront traitées dans le respect de la loi Informatique et Libertés.

Rassurant, non ? Nouveaux compteurs, qui transmettent des données de consommation horaires ultra précises à des organismes qui pourront couper l'électricité ou baisser la puissance quand elles veulent... A quand le contrôle direct de notre consommation par les pouvoir publics ? Au nom, naturellement, de l'avenir de la planète, cela va de soi.

SOS-planete





Source : www.lepost.fr