Le CO2 utilisé comme matière première ou l'effet Cendrillon qui se transforme en princesse - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/08/2009 à 08h26 par Tanka.


LE CO2 UTILISÉ COMME MATIÈRE PREMIÈRE OU L'EFFET CENDRILLON QUI SE TRANSFORME EN PRINCESSE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le CO2 utilisé comme matière première ou l'effet Cendrillon qui se transforme en princesse

Information sélectionnée par Tanka

Pour la majorité des gens, le dioxyde de carbone (CO2) produit issu de la combustion dans les centrales thermiques à combustibles fossiles est associé à des idées dépréciatives : gaz à effet de serre, détracteur climatique. Pourtant, ce gaz possède aussi une autre facette : le CO2 pourrait, selon de nombreux scientifiques, servir de matière première. Si cette assertion s'avérait réalisable, non seulement le bilan climatique pourrait s'améliorer, mais il s'agirait d'une avancée fondamentale. Pourtant la recherche dans ce domaine n'en est encore qu'à ses balbutiements, ce à quoi compte bien remédier le Ministère fédéral de l'enseignement et la recherche (BMBF), en lançant le programme de recherche "Technologies pour le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique - procédés chimiques et utilisation matérielle du CO2". Dans les cinq prochaines années, le BMBF mettra un total de 100 millions d'euros à disposition de ce programme.

"L'utilisation du CO2 comme matière première et le développement de procédés de production épargnant de l'énergie et des ressources ouvre de nouvelles voies déterminantes pour la lutte contre le réchauffement climatique", affirme le Prof. Frieder Meyer-Krahmer, secrétaire d'Etat au BMBF. "L'industrie chimique joue ainsi un rôle clé, car elle se situe au début de la chaîne de création de valeur. Les effets dégagés grâce à une production efficace se reflètent sur tous les procédés de production et produits finaux."

Les chercheurs doivent développer entre autres, dans le cadre du nouveau programme, des procédés qui utilisent le CO2 comme produit chimique de base. Le CO2 est par exemple utilisé depuis longtemps pour la synthèse de l'urée, qui est employée comme fertilisant ou produit de base pour la fabrication de résine. Les produits d'avenir intéressants contenant du CO2 dans le procédé de production sont avant tout des polymères de qualité supérieure, se trouvant à la base de la fabrication d'isolants, de matériaux d'emballage ainsi que de la construction automobile. En outre, les chercheurs veulent découvrir comment diminuer les émissions de gaz dangereux pour le climat dans la production d'électricité.

Le programme offre la possibilité de projets de coopérations internationales de recherche. Ainsi il contribue de façon importante à la plate-forme technologique européenne pour la chimie durable (SUSCHEM, [1]). Enfin la formation de groupes de jeunes chercheurs est aussi encouragée dans le cadre du programme.