Le CO2 menace les océans - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/03/2010 à 18h16 par Tanka.


LE CO2 MENACE LES OCÉANS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le CO2 menace les océans

Les océans jouent un rôle important dans l'équilibre de la planète. Leur acidification, due aux émissions de CO2, est constatée depuis plusieurs années, celle-ci s'accentue et menace certaines espèces marines, les bords de mer et l'économie.

Les études le prouvent, l'air est en partie pollué par une trop forte émission de CO2. Les océans également. Ils absorbent chaque année environ 25 % du dioxyde de carbone émis par la planète. Le volume croissant du taux de CO2 n'a cessé d'augmenter, provoquant une augmentation de leur acidification de 30 % depuis le début de l'ère industrielle. Ce phénomène a de graves conséquences sur certaines espèces animales et végétales qui n'arriveront bientôt plus à se développer. Il s'agit des espèces qui ont des squelettes ou coquilles en carbonate de calcium comme le plancton microscopique, les coquillages et les mollusques utilisés dans nos régimes alimentaires. Les coraux sont aussi menacés car certaines algues coralliennes sécrètent du carbonate de calcium qui se dissolvent plus facilement dans des eaux acides.

L'acidification des océans n'est pas la même selon les régions du monde. Les océans arctique et antarctique sont les plus touchés en raison de leurs eaux froides. Elles absorbent plus facilement le CO2 et connaissent actuellement les changements les plus forts.

Agir au quotidien pour réduire les émissions de CO2

« Les principales causes de cette trop forte émission de CO2 sont les transports de personnes et de marchandises ainsi que la déforestation », explique Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherche du CNRS au laboratoire d'océanographie de Villefranche-sur-Mer. Pour stabiliser voire réduire le taux de dioxyde de carbone, des investissements importants doivent être faits en direction des nouvelles énergies et nouveaux modes de transport. « Chacun peut aussi agir à son échelle en réduisant ses déplacements en voiture et en prenant les transports en commun par exemple ». Le scientifique félicite d'ailleurs les initiatives prises dans les Alpes-Maritimes comme les vélos bleus ou le ticket de bus à 1 €.

Pour sensibiliser le grand public au problème peu connu de l'acidification des océans, les chercheurs ont créé un groupe d'utilisateurs rassemblant une trentaine de représentants d'ONG comme GreenPeace, d'industries comme Rolls Royce et du ministère de l'environnement, à qui ils transmettent régulièrement les dernières informations sur l'acidification des mers. « Auparavant, on transmettait les données seulement entre scientifiques. Aujourd'hui on fait un gros effort de communication », avoue Jean-Pierre Gattuso. Des conférences et des actions sont aussi menées auprès des collégiens et des lycéens afin de les informer sur les conséquences de ce phénomène. Après l'échec du sommet de Copenhague, une nouvelle réunion aura lieu l'automne prochain au Mexique.

L'occasion pour Jean-Pierre Gattuso et ses collaborateurs de faire connaître la problématique des océans. Un guide a déjà été transmis aux politiciens concernés.

Par Marie Protet - Source : lepetitnicois.fr

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire