Chant d'un rossignol Philomèle en pleine nuit en cadeau pour les amoureux de mère Nature (audio HD)

Le chef Raoni de retour en Europe pour alerter une nouvelle fois sur la déforestation en Amazonie - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/05/2019 à 17h17 par Mariline.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Le chef Raoni de retour en Europe pour alerter une nouvelle fois sur la déforestation en Amazonie

            

 

Social, environnement :
ne désespérons pas !
Certes, l'espèce humaine
ressemble plutôt à une
maladie, mais elle abrite
moins de cons qu'on ne croit

 

 

"Si le Blanc continue à détruire l'Amazonie,
le monde entier n'aura plus d'oxygène
et on mourra tous, les Indiens comme les Blancs"

 

Le légendaire chef indigène brésilien Raoni est parti dimanche pour Paris où il entamera une tournée de trois semaines en Europe pour y rencontrer des dirigeants d'États, des célébrités ainsi que le pape François pour alerter sur la déforestation de l'Amazonie. L'ancien cacique du peuple Kayapo, qui a acquis une notoriété internationale ces dernières décennies, tentera de collecter un million d'euros pour la protection de la réserve de Xingu, foyer de plusieurs communautés autochtones du Brésil, face aux menaces que font peser sur elle les exploitations forestières et les industries agroalimentaires.

 

 

(...)

 

La déforestation, qui avait baissé de manière spectaculaire en Amazonie de 2004 à 2012, est repartie de plus belle en janvier : + 54 % par rapport à janvier 2018, d'après l'ONG Imazon. Poumon de la planète, l'Amazonie compte un nombre impressionnant d'espèces : 40 000 de plantes, 3 000 de poissons d'eau douce, près de 1 300 d'oiseaux, 370 de reptiles.

(...)

 


Pour lire la suite,
cliquer ICI

 

Une actualité de lepoint.fr, relayée par >> Demain l'Homme> ex SOS-planete

 

 

A lire également :

la lutte héroïque de Alberto Curamil, emprisonné et qui vient de recevoir le prix Goldman ou "Nobel vert" pour avoir empêché la construction de deux projets hydroélectriques sur la rivière Cautín, un cours d'eau sacré dans la tradition mapuche.

 

Prix Goldman : le militant Alberto Curamil, a reçu son prix depuis sa prison

 

 

 

 

Si tous les visiteurs réguliers
contribuent financièrement,
la vie de l'Association sera
pérennisée. Même pour 1€,
vous pouvez soutenir
Demain l'Homme. Merci

 




Widget offert à tout webmestre
par la
3PFMD

 

 

    

 

 

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux

      


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
   

 

   Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - Une seule Terre

 

Etre bien informé et pouvoir agir sur le climat social et environnemental. Tout va si vite ! Vous n'allez pas en croire vos yeux ;o) Carpe Diem durable

 

 

     

 

 

Contacter Michel : contact)at(demainlhomme.org

 

Auteur : lepoint.fr

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Mariline
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.