Macron veut non seulement vendre des UPR 2 au monde entier, mais aussi des mini réacteurs nucléaires

Le Chaco : un "no man's land" en voie de disparition - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/01/2012 à 19h18 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Le Chaco : un "no man's land" en voie de disparition

 

Le Chaco constitue, après la forêt amazonienne, la deuxième zone la plus boisée au monde.

Contrairement au Brésil où la forêt tropicale est maintenant un peu mieux protégée, Le Chaco, terre d'accueil pour la biodiversité, se fait quant à lui, grignoter à vitesse grand V.

Le Gran Chaco ou Chaco ("territoire de chasse", en quechua ) est l'une des principales régions géographiques d'Amérique du Sud qui s'étend sur près de 300.000 kilomètres carrés sur les territoires de la Bolivie, de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay.

Regorgeant de faune et de flore, le Chaco représente, après la forêt Amazonienne, la deuxième zone forestière du continent sud-américain.

"Musée de la diversité".

Ce sont les propriétés géographiques et climatiques du Chaco qui ont favorisé de manière impressionnante la diversité de la faune et de la flore dans cette région du monde, créant un écosystème unique, plus ancien que celui d'Amazonie.

Avec ses fourmiliers géants, ses tapirs, ses loups à crinière, sa dizaine d'espèces de tabous et ses 600 espèces d'oiseaux, la région se trouve très privilégiée en ce qui concerne la biodiversité, l'écotourisme et l'observation de l'avifaune.

Mais la terre du Chaco est vivement disputée par 3 groupes.

D'un côté, les populations autochtones se battent pour conserver leur culture.

D'un autre côté, les propriétaires de ranchs ou de fermes défrichent progressivement la forêt pour leurs activités et l'agriculture.

Enfin, partant d'un bon sentiment, les scientifiques et les spécialistes de la conservation voudraient explorer la région pour répertorier et protéger sa biodiversité.

Il y a encore quelques années, cette région était pourtant peu visitée comparée à la forêt amazonienne. Un facteur qui explique pourquoi cet écosystème unique au monde disparait aujourd'hui à vue d'oeil.

L'équivalent d'un terrain de football disparait toutes les 90 secondes.

Au sein du Chaco, la déforestation s'accélère de l'ordre de 10 kilomètres carrés de perte par jour.

Les Etats ne se battent pas tous de la même manière contre la déforestation.

Quand le Brésil semble avoir retenu la leçon de la forêt amazonienne, avec un taux de déforestation en diminution depuis des années, l'Agentine ne fait rien pour stopper ce grignotage et les autorités paraguayennes n'en font quant à elles qu'à leur têtes en accordant à tous des permis de défrichement pour développer une agriculture et un élevage massif.

Selon José Luis Casaccia, procureur en chef pour les affaires environnementales du Bureau du procureur général, "si la tendance actuelle se poursuit, tout ce qui n'est pas protégé aura entièrement disparu d'ici à 2025.

Le Chaco sera réduit à un désert, et toutes ses espèces seront perdues".

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Maxi Sciences

Source : www.maxisciences.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par geoff le 09/01/2012 à 11h20