Le cerveau ne s'est pas développé au détriment du système digestif - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2011 à 22h23 par Mich.


LE CERVEAU NE S'EST PAS DÉVELOPPÉ AU DÉTRIMENT DU SYSTÈME DIGESTIF

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le cerveau ne s'est pas développé au détriment du système digestif

 

Zurich | Des chercheurs de l'Institut d'anthropologie de l'Université de Zurich ont découvert un lien entre les tissus adipeux et la taille du cerveau: plus une espèce peut emmagasiner de graisse, plus son cerveau est petit.

Les chercheurs pensent que la graisse et la cervelle représentent deux stratégies contre la faim: soit un animal accumule des réserves de gras, soit il découvre de nouvelles ressources alimentaires grâce à son intelligence.

Les chercheurs pensent que la graisse et la cervelle représentent deux stratégies contre la faim: soit un animal accumule des réserves de gras, soit il découvre de nouvelles ressources alimentaires grâce à son intelligence.

Pour le démontrer leur théorie, les scientifiques ont disséqué et comparé les cadavres d'une centaine de mammifères - de la musaraigne au cerf - provenant de zoos et de musées. Jusqu'ici, les chercheurs partaient du principe que l'homme a "payé" son grand cerveau par la contraction de ses organes digestifs.

Beaucoup d'animaux ont développé une sorte de compromis entre le stockage de graisse et la taille du cerveau, avance la directrice de l'étude, Karin Isler. Les humains, les baleines et les phoques sont l'exception: ils sont plutôt gras et possèdent malgré tout un cerveau hautement développé.

"Probablement parce que les déplacements sur deux membres ou dans l'eau ne demandent pas beaucoup d'énergie en plus si nous pesons un peu davantage", estime Mme Isler.

Les chercheurs zurichois pensent qu'une série de facteurs a contribué au développement par l'humain d'un cerveau aussi grand. Ainsi, nos ancêtres ont exploité des ressources alimentaires convenables et disponibles toute l'année, comme les racines ou la viande.

De plus, en cessant de grimper sur des arbres ou des falaises, les déplacements ont nécessité moins d'énergie.

Le cerveau consomme énormément d'énergie: alors qu'il ne représente que 2% du poids d'un être humain, il utilise 20% de son énergie.

 

Un article de ATS, publié par tdg.ch

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : ATS

Source : www.tdg.ch