Le capitalisme sauvera-t-il le climat ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/05/2013 à 17h21 par kannie.


LE CAPITALISME SAUVERA-T-IL LE CLIMAT ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le capitalisme sauvera-t-il le climat ?

 

Les auteurs de ce rapport "carbone inconsommable 2013" indiquent que la combustion de toutes les réserves mondiales de combustibles fossiles entraînerait l'émission de quelque 2 860 gigatonnes de CO2 alors que le "budget", autorisé aujourd'hui, serait de l'ordre de 1 000 gigatonnes de CO2.

Cette "impossible" émission qui ne pourrait que conduire à la destruction de l'humanité signifie que 60 % à 80% des réserves de la planète sont, comme l'indiquent les rapporteurs, "obsolètes", ce qui veut dire en clair, qu'elles n'ont aucune valeur économique !

Nicholas Stern, ancien économiste en chef de la banque mondiale, parfaitement "établi", a publié en 2006 le "rapport Stern" qui lui avait été commandé par son ministre de tutelle Gordon Brown, affirmait dans ce volumineux document qu'un modeste investissement annuel de 1 % du PIB mondial jusqu'en 2050 éviterait alors une baisse du PIB mondial qui serait de l'ordre de 20 %.

Dans le préambule de "Unburnable carbon", il note que cette impossible émission conduirait la température sur le globe à des niveaux "jamais atteints depuis des millions d'années" entraînant ainsi les pires vicissitudes.

Plus cinglant encore, involontairement peut-être, à l'encontre de tous ceux qui affirment -en réalité, à l'avantage des propriétaires du capital- que la science et la technique pourront tout résoudre, il remarque que le rapport "montre que, même un scénario de déploiement de captage et stockage du carbone, actuellement considéré comme optimiste, ne conduirait qu'à une différence marginale de la quantité des combustibles fossiles consommables en 2050".

Conséquence ? Les "investissements" opérés notamment pour la prospection des réserves de combustibles fossiles le sont sans espoir de ce fameux "retour sur investissement", autrement dit c'est la pérennité même de ces fleurons de l'économie capitaliste, notamment les compagnies pétrolières, qui est en cause. Moralité le cours des actions de ces transnationales est en cause et, avec lui, tout le système !

On lira "Après l'immobilier, la bulle pétrolière : Total et GDF ne valent pas un clou" dans lequel le journaliste engagé dans la lutte écologique, Fabrice Nicolino, fait un plaisant, et parfaitement juste, compte-rendu de l'étude londonienne. Et "Deux faillites à venir" de Hervé Kempf dans Le Monde du 5 mai 2013.

L'inconséquence des "responsables", sous le joug des propriétaires du capital, semble n'avoir pas de limites !

 

 

On lira le très clair article de Stéphane Foucart, journaliste scientifique du Monde, dans l'édition du 7 mai 2013 "Le taux de CO2 dans l'air au plus haut depuis plus de 2,5 millions d'années", on y relèvera, entre autres, cet avertissement du climatologue Michael Mann, "Franchir le seuil de 400 ppm de CO2 porte une forte charge symbolique, cela vient nous rappeler à quel point la dangereuse expérience que nous menons sur notre planète est hors de contrôle."

Jusqu'ici, tout va mal !

 

Un article de Jacques Cossart, publié par france.attac.org et relayé par SOS-planete

 

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Découvrez nos posts qui font le buzz sur la Toile
Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 
Recommandez-le à vos amis

 





Auteur : Jacques Cossart

Source : www.france.attac.org