Le Canada se réchauffera de 2 degrés d'ici 2020 - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/06/2012 à 10h32 par Tanka.


LE CANADA SE RÉCHAUFFERA DE 2 DEGRÉS D'ICI 2020

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le Canada se réchauffera de 2 degrés d'ici 2020

 
TORONTO – Un rapport sur l'adaptation aux changements climatiques prévoit que la température moyenne au Canada se réchauffera de 2 degrés Celsius d'ici 2020 et de 4 degrés d'ici 2050.

L'Arctique se réchauffera de 4 degrés d'ici 2020 et de 8 degrés d'ici 2050.

Le rapport issu de l'Université de Waterloo, en Ontario, recommande aux autorités la prise de mesures immédiates.

De fortes variations de précipitations rendront des secteurs plus vulnérables. L'infrastructure urbaine, la biodiversité, les ressources en eau douce, les communautés autochtones et l'agriculture sont les secteurs les plus exposés. Les niveaux de précipitations augmenteront de jusqu'à 20 pour cent d'ici huit ans à 40 pour cent d'ici 2050.

Les impacts des changements climatiques varieront d'une région à l'autre.

Par exemple, Vancouver connaîtrait une diminution des précipitations estivales, Winnipeg, une augmentation importante des précipitations hivernales, tandis que les régions de Toronto et de Montréal connaîtraient des hivers plus doux.

D'autre part, les auteurs rappellent que les changements climatiques modifient les habitats naturels et peuvent provoquer des extinctions d'espèces et l'introduction d'espèces envahissantes.

Le professeur Blair Feltmate, de l'Université de Waterloo, conclut que la conclusion la plus importante de ce projet est que l'adaptation aux changements climatiques doit faire partie intégrante des activités de planification des industries et des gouvernements, notamment.
 

Un article de Journal metro

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Journal metro

Source : journalmetro.com